Josiane Balasko : ce qu'elle pense du quiquennat actuel sans langue de bois

Josiane Balasko : ce qu'elle pense du quiquennat actuel sans langue de bois
Josiane Balasko lors de la 45e cérémonie annuelle des César à Paris, le 28 février 2020.

À l'approche des élections présidentielles de 2022, chaque célébrité y va de son petit grain de sel. Lors d'un entretien accordé à Midi Libre et publié ce mercredi 6 avril 2022, Josiane Balasko n'a pas hésité à donner son avis sur le quinquennat actuel du président de la République. Un avis très tranché sur lequel la comédienne n'a pas lésiné...

Si Renaud, Véronique Genest, Jacques Dutronc, Elie Semoun et bien d'autres personnalités ont récemment dévoilé leurs intentions de vote, Josiane Balasko a quant à elle préféré rester discrète sur le sujet. En revanche, celle qui espère un quatrième opus des "Bronzés" s'est fait une joie de tacler le mandat actuel d'Emmanuel Macron qu'elle estime complètement "chaotique". "Ce quinquennat a été parsemé de catastrophes. Je ne parle même pas du début, qui a été marqué par les Gilets jaunes. C'était le chaos, avec ces gens qui se faisaient tabasser...", a-t-elle expliqué dans les colonnes du quotidien régional.

"On ne peut pas leur jeter la pierre"

Selon la mère de Marilou Berry, la gestion de la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus s'est également avérée catastrophique. "Le Covid a changé ensuite la donne et faussé les choses. On s'est retrouvés enfermés et, quels que soient les choix qui ont été faits par le gouvernement, ils se sont plantés au début", a-t-elle ajouté avant de rappeler les mensonges du gouvernement au sujet des masques chirurgicaux.

Pour autant, et même si elle pointe du doigt les trop nombreuses erreurs du gouvernement, l'actrice admet que cette situation mondiale inédite n'a pas dû être très facile à gérer. "Je pense qu'ils étaient dans une situation où ils se demandaient : 'Qu'est-ce qu'on peut faire ?' On ne peut pas leur jeter la pierre, parce que c'était extrêmement compliqué", a-t-elle donc tenu à tempérer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.