José Garcia évoque son addiction à l'alcool : "Ça nous joue des tours"

José Garcia évoque son addiction à l'alcool : "Ça nous joue des tours"
José Garcia lors du 25e Festival du Film de l'Alpe d'Huez, le 20 janvier 2022.

Connu pour sa joie de vivre intarissable et ses sketches mémorables aux côtés de son acolyte Antoine de Caunes, José Garcia a pourtant quelques failles et une part d'ombre. Dans un entretien accordé au magazine Paris Match et publié le jeudi 17 février 2022, l'acteur est revenu sur ses nombreuses addictions, dont l'alcool.

José Garcia le sait mieux que personne : on peut être un véritable boute-en-train pour les autres mais avoir un comportement destructeur pour soi-même. Au-delà de son sourire radieux et ses blagues piquantes, l'acteur affirme avoir vécu des moments difficiles. En effet, s'il aime son métier plus que tout, celui qui a récemment divorcé admet pourtant que les tournages à répétition lui ont parfois fait perdre pied, au point de sombrer dans l'alcool. "Ça m'effraie vraiment... On a un tel taux d'adrénaline quand on est dans le rôle qu'au moment où ça s'arrête on a besoin de boire des quantités assez démentes pour compenser. Et ça nous joue des tours... J'ai beaucoup d'addictions, mais j'ai de la chance, je me lasse vite", a-t-il confié dans les colonnes de Paris Match.

"C'est très difficile de redescendre..."

Selon lui, c'est surtout le caractère répétitif de certaines scènes violentes qui a eu raison de son hygiène de vie. "Imaginez : sur un tournage, il m'est arrivé de me battre ou de m'engueuler 45 fois d'affilée avec quelqu'un, de 3 à 6 heures du matin non-stop. Les gens normaux ne font jamais ça ! Quand tu tues quelqu'un ou que tu le fracasses contre le sol, ton cerveau sait que c'est faux, mais ton geste, lui, est bien réel. Et c'est très difficile de redescendre...", a-t-il ensuite déploré. Pour autant, ces rudes instants ne l'empêchent pas d'adorer son métier. D'ailleurs, le comédien compte bien retrouver prochainement son acolyte Antoine de Caunes pour reformer leur duo mythique. "Je crois qu'au fond la seule véritable addiction qu'on ait, nous, les acteurs, c'est ce métier. Certains en crèvent de ne plus pouvoir le faire", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.