Johnny Hallyday : pourquoi sa statue fait-elle débat ?

Johnny Hallyday : pourquoi sa statue fait-elle débat ?
Johnny Hallyday en concert à Bercy en 1990.

Ce devait être une simple statue hommage à Johnny Hallyday... Pourtant, depuis l'annonce de sa création, l'oeuvre n'en finit plus de créer des débats et de diviser les Parisiens. Car entre image écologique et entretien hors de prix, certains élus ont soulevé des questions quelque peu embêtantes.

Johnny Hallyday à cheval sur une Harley Davidson. Quoi de plus représentatif pour le célèbre Taulier ? Pourtant, cette idée de statue abordée par la maire Anne Hidalgo a immédiatement fait réagir les écologistes. Ainsi, Emmanuelle Pierre-Marie, maire EELV du 12ème arrondissement a vivement dénoncé une statue qui "semble davantage honorer une certaine marque de motos que Johnny Hallyday lui-même". Mais ce n'est pas tout ! Lundi 12 juillet 2021, de nouveaux questionnements ont fait surface. En effet, Raphaelle Primet, élue communiste, a parlé d'un "cadeau empoisonné" et a demandé si "la mairie payera les frais d'installation, de pose et d'entretien" de la sculpture puisque rien ne semble avoir été précisé dans le dossier consacré à l'oeuvre d'art qui devrait mesurer plus de 5 mètres de haut.

"Oui, c'est une moto mais elle ne pollue pas"

Alors que les nombreux fans de Johnny se réjouissent d'ores et déjà d'un tel hommage, Anne Hidalgo se retrouve donc sous les feux des critiques. Mais qu'à cela ne tienne, la maire de Paris tient à ce projet et ne compte pas céder à la pression. "J'ai eu la chance de connaître cet homme (...) Je me réjouis de voir que grâce au don que fait l'artiste Bertrand Lavier, nous puissions accueillir cette oeuvre. Oui, c'est une moto mais elle ne pollue pas, c'est une oeuvre d'art ! (...) C'est un objet qui symbolise cet artiste. Je vous invite vraiment à élever le débat, à ne pas nous caricaturer nous-même", martelait-elle le mercredi 7 juillet dernier.

Ainsi donc, la fameuse statue de Johnny devrait être érigée le 14 septembre prochain, devant le parvis de l'AccorHotels Arena.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.