Joachim du Danemark : Sa fille Athena (10 ans) "harcelée", ses enfants "tristes"... Le famille royale en crise !

Joachim du Danemark : Sa fille Athena (10 ans) "harcelée", ses enfants "tristes"... Le famille royale en crise !Prince Joachim et princesse Marie, prince Nikolai, prince Felix, prince Henrik, princesse Athena - Arrivées au déjeuner du jubilé des 50 ans de règne de la reine Margrethe II de Danemark sur le bateau royal danois Dannebrog à Copenhague. © BestImage

, publié le 4 octobre 2022

Les relations familiales ne s'arrangent pas à la cour du Danemark ! Alors qu'il a appris il y a quelques jours officiellement que sa mère, la reine Margrethe II, souhaitait retirer les titres royaux de ses quatre enfants, le prince Joachim ne décolère pas et a donné ce week-end une interview événement à la télévision locale. Expliquant que ses enfants sont déjà moqués à l'école, il a admis que sa relation avec son frère était difficile.

La guerre est déclarée dans la famille royale danoise ! Quelques jours après la déclaration officielle de la reine Margrethe II qui annonçait que les enfants de son fils cadet, Joachim, n'auraient plus de titres royaux à partir du 1er janvier 2023, celui-ci a donné une interview à la télévision locale sur la chaîne BT, dans laquelle il a déploré la décision de sa mère. Celle-ci a réagi officiellement ce 3 octobre se disant "désolée" de la tournure des événements. "En tant que mère et grand-mère, j'ai sous-estimé à quel point mon fils cadet et sa famille en sont affectés. Cela fait une grande impression, et j'en suis désolée", a dit la souveraine dans un communiqué inédit publié par la maison royale.

Accompagné de sa femme Marie, la mère de ses deux derniers enfants Henrik, 13 ans et Athena, 10 ans, celui-ci a dénoncé une situation difficile pour sa famille. Selon la princesse Marie, la petite Athena se serait même déjà fait embêter à l'école, par des enfants qui lui en parlent déjà. "Ils viennent et se moquent d'Athena : 'C'est toi qui n'est plus une princesse ?'".

Déplorant le fait que leurs enfants aient été "mis sous le feu des projecteurs sans [qu'ils] n'aient été mis au courant", ils ont regretté de ne pas avoir "eu beaucoup de temps pour les préparer au changement et surtout à la réaction des gens". En effet, selon eux, s'ils avaient eu connaissance des projets de la reine de retirer les titres royaux à leurs enfants, personne ne leur avait dit que cela arriverait si vite, tout le monde parlant plutôt du passage à la majorité des enfants.

Des relations "compliquées" entre les deux frères

Répétant qu'ils n'ont eu que "cinq jours pour l'envisager", ils ont également admis qu'ils n'avaient pas parlé depuis le début de cette histoire ni avec la reine Margrethe, ni avec Frederik, le frère aîné du prince Joachim et sa femme Mary, expliquant que leurs relations sont "compliquées". Il faut dire que la future reine n'a pas tardé à prendre position pour sa belle-mère !

Dans le tabloïd Ekstra Bladet, la quinquagénaire d'origine australienne avait déclaré dès vendredi que "même si un changement peut sembler extrêmement difficile et peut vraiment blesser, cela ne veut pas dire que ce n'est pas la bonne décision". Interrogée par les journalistes sur ses propres enfants (Christian, 16 ans, Isabella, 15 ans, Joséphine et Vincent, 11 ans), elle avait botté en touche, expliquant qu'ils "examineraient leurs titres en temps voulu".

"Je ne sais pas comment ils vont faire mais eux, au moins, ils auront un temps de préparation. Nous n'avons pas eu cette période, nous", a répondu à cela le prince Joachim, amer, qui a répété et martelé que cela désavantageait ses enfants. "La réalité devrait être : que tu veuilles moderniser ou réduire la monarchie, cela doit être fait de la bonne manière. Cette fois, on parle quand même d'enfants. Il n'y a que ça qui compte".

Son fils aîné Nikolaï, 23 ans (né d'une première union et mannequin, tout comme son frère Felix), a lui aussi réagi à l'histoire dans Ekstra Bladet : "Toute ma famille et moi-même sommes bien sûr très tristes. Nous sommes, comme mes parents l'ont également déclaré, sous le choc de cette décision et de la rapidité avec laquelle elle a été prise. Je suis très confus quant à la raison pour laquelle cela doit se passer comme ça", a-t-il déclaré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.