Jessica Thivenin : "Ca me fait du mal", accusé d'escroquerie son mari Thibault s'explique sur tout

Jessica Thivenin : "Ca me fait du mal", accusé d'escroquerie son mari Thibault s'explique sur toutExclusif - Thibault Garcia et sa femme Jessica Thivenin lors de la soirée " Come Chill with Booba " au bar Le Tube à Dubaï. © Nicolas Briquet / Bestimage © BestImage, Nicolas Briquet

, publié le 16 janvier 2023

L'ancien candidat des "Marseillais" était dans la tourmente depuis le vendredi 13 janvier 2023. Thibault a été accusé d'être au coeur d'une escroquerie. Une accusation à laquelle il a répondu sur Snapchat, le 15 janvier.

L'ancien candidat emblématique des Marseillais (W9) était quelque peu embêté, dimanche 15 janvier 2023. Comme Thibault Garcia l'a confié sur Snapchat, il a été accusé d'escroquerie après avoir proposé une offre avec sa marque BBryance (qui propose notamment des kits de blanchiment dentaire).

A l'occasion du vendredi 13, l'époux de Jessica Thivenin a souhaité faire plaisir à sa communauté en proposant de leur faire gagner des cartes de la marque Sephora ou même de l'argent cash. "Chose qu'on avait déjà faite, mais pas de mettre l'argent à la Poste. Et je viens de voir que c'est interdit. Ce n'est pas non plus un gros problème, mais je ne savais pas. Donc l'offre on va la changer et mettre d'autres choses pour vous faire plaisir", a précisé Thibault Garcia.

Même s'il a trouvé une autre solution, le charmant brun n'a pas caché qu'il était embêté par un détail. "Ce qui me dérange, c'est que ça a été associé à de l'escroquerie alors que pas du tout. Les colis sont envoyés, la marque existe depuis plus de sept ans, les produits sont fabriqués en France. On a construit une marque et des produits. Et si ça marche encore aujourd'hui, c'est que ça vous plaît. Je vous avoue que ça m'embête d'être mis au milieu de polémique par rapport à de l'escroquerie car je n'ai jamais escroqué personne. Je suis entrepreneur. Je suis quelqu'un qui créé des marques, qui créé des emplois aussi car j'ai plein d'employés en France. Je reconnais mon erreur, on n'aurait pas dû mettre de l'argent cash dans les colis, je ne le referai plus. Mais qu'on m'associe à de l'escroquerie, je ne suis pas d'accord", a-t-il poursuivi.

Il a ensuite expliqué qu'à l'origine, cela partait d'un bon sentiment et qu'il pensait simplement que c'était une technique de vente pour attirer davantage de clients. "Ne dites pas que je suis un escroc, parce que ça me fait du mal", a donc conclu le papa de Maylone (3 ans) et Leewane (1 an). Sans manquer de demander aux personnes qui consomment ses produits de témoigner pour faire savoir qu'il n'y avait rien de louche dans son business.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.