Jean-Pierre Pernaut écarté à cause de ses problèmes de santé ? Révélations d'une autre star du JT

Jean-Pierre Pernaut écarté à cause de ses problèmes de santé ? Révélations d'une autre star du JTExclusif - Jean-Pierre Pernaut - Enregistrement de l'émission "A prendre ou à laisser" (APOAL), présentée par C.Hanouna et diffusée en direct sur C8. © Jack Tribeca / Bestimage © BestImage, Jack Tribeca

, publié le 3 octobre 2022

Plusieurs mois après sa mort, Jean-Pierre Pernaut reste dans les mémoires. Certains regrettent ainsi son journal télévisé tandis que d'autres en profitent pour faire des révélations inattendues. C'est le cas d'une autre star du journal télévisé de TF1, qui balance sur le jour où JPP a été écarté de l'antenne contre son gré, en secret.

Déjà sept mois que Jean-Pierre Pernaut est mort. La star du journal télévisé de 13H sur TF1 nous a quittés le 2 mars 2022. Après avoir vaincu son cancer de la prostate en 2018, il était en plein traitement par radiothérapie pour vaincre son cancer du poumon. Finalement, à l'âge de 71 ans qu'il a rendu l'âme, laissant derrière lui son épouse Nathalie Marquay ainsi que leurs deux enfants Lou (19 ans) et Tom (18 ans). D'autres sont depuis chagrinés, comme les nombreux téléspectateurs qui le suivaient et même ses équipes du JT. Toutefois, Jacques Legros, son remplaçant depuis 1997, n'a pas que des mots élogieux à l'encontre du célèbre JPP...

Dans son livre baptisé 40 ans au coeur des médias et dont la sortie est prévue mercredi 5 octobre prochain, le journaliste évoque ses rapports parfois difficiles avec le regretté. Auprès de nos confrères de , dont le magazine est disponible en kiosques ce lundi 3 octobre 2022, Jacques Legros s'explique un peu plus. C'est l'occasion pour lui de raconter un épisode survenu en secret, en pleine crise sanitaire. "Je n'ai jamais souffert des colères de Jean-Pierre. Il m'a toujours laissé faire.La période Covid était une période exceptionnelle, et elle a eu un effet sur son caractère. C'était compliqué à vivre pour lui déjà, car il avait été malade", se souvient-il. Jean-Pierre Pernaut, qui s'estimait en pleine possession de ses moyens, n'aurait alors pas compris pourquoi il avait été écarté de l'antenne. "Il se sentait en forme pour le faire. Or, TF1 n'a pas voulu prendre le risque, ni la médecine du travail, ni la DRH", se souvient son remplaçant. C'est à ce moment qu'un "mini studio chez lui pour qu'il intervienne en fin de journal" avait été mis en place. A l'époque, ce dispositif avait inquiété les téléspectateurs, et Nathalie Marquay avait réagi, assurant que son tendre époux allait "très bien", qu'il n'y avait pas de complot et qu'il serait prochainement de retour.

Bien qu'il le qualifie dans son livre de "ronchon, toujours dans le conflit et en parole et, parfois, en action", Jacques Legros n'était pas en si mauvais termes avec la star de TF1. "Certains admirateurs de Jean-Pierre Pernaut trouveront que j'ai la dent dure contre lui. Pas moi. On avait tous les deux une relation professionnelle, indique-t-il. On avait confiance l'un en l'autre. Je le rassurais. Il savait qu'il retrouverait son journal comme il l'avait quitté. Il avait des qualités qu'on ne trouve plus beaucoup aujourd'hui, et les défauts qui vont avec." De son côté, Nathalie Marquay n'est pas du même avis. Au micro du Morning sans filtre (Virgin Radio) de Guillaume Genton, elle avait évoqué les "coups de p*te" que ce dernier avait fait à son défunt époux. Pour elle, les révélations récentes ne sont rien de plus que de la "jalousie post-mortem" !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.