Jean-Charles de Castelbajac, papa d'une petite Eugénie (2 ans) : tendre moment père-fille, l'art en héritage

Jean-Charles de Castelbajac, papa d'une petite Eugénie (2 ans) : tendre moment père-fille, l'art en héritageJean-Charles de Castelbajac - Photocall du défilé Maitrepierre "Collection Femme Prêt-à-porter Printemps/Eté" lors de la Fashion Week de Paris (PFW) © Veeren / Clovis / Bestimage © BestImage, © Veeren / Clovis / Bestimage

, publié le 6 décembre 2022

Il y a presque trois ans, Jean-Charles de Castelbajac devenait, à 70 ans, papa pour la troisième fois, d'une petite fille prénommée Eugénie. L'âge n'a pas d'importance, il n'empiète du moins pas sur tout l'amour que le styliste porte à sa tête blonde avec qui la complicité ne fait que se renforcer au fil du temps.

Si les femmes sont prises par le temps quand il s'agit de faire un enfant, les hommes ont, eux, la chance de ne pas avoir à compter sur leur jeunesse pour fonder une famille. Plus le temps passe, plus les papas le deviennent tard. C'est exactement ce qui est arrivé à Jean-Charles de Castelbajac. Le styliste, déjà papa de Guilhem, 43 ans et Louis-Marie, 39 ans, accueillait une petite fille, Eugénie, née de son histoire d'amour avec Pauline De Drouas, poétesse bien plus jeune que lui qu'il a épousée une première fois en septembre 2019 et une seconde fois, religieuse cette fois-ci, en juillet 2021.

Devenir papa à un âge aussi avancé fait parfois naître des craintes chez les futurs papas, vite rassurés en découvrant la bouille de leur nouveau-né et ce lien indescriptible et indéfectible qui se noue de lui-même. Il est d'ailleurs prouvé entre Jean-Charles de Castelbajac et sa jeune fille de bientôt 3 ans. S'ils sont rarement ensemble sur les réseaux sociaux, les seules fois où ils apparaissent suffisent à prouver qu'entre eux, l'amour est fusionnel et au-delà de tout. Le dernier post en question a de quoi faire craquer.

On découvre la petite fille toute blonde sagement sagement assise sur les épaules de son père qu'elle observe avec attention en train de dessiner à la craie l'un de ses croquis sur une structure en plein coeur de Genève. On entend Eugénie au loin, visiblement admiratrice face au coup de crayon de son célèbre papa.

Jean-Charles de Castelbajac, papa comme tout le monde

Ce n'est pas parce qu'il est connu et que sa renommée est mondiale que Jean-Charles de Castelbajac n'en est pas moins un père comme tous les autres. En septembre dernier, il racontait d'ailleurs le schéma type d'une journée en famille au Journal du Dimanche : "On part avec la poussette, on traverse le parc Monceau ou le Jardin d'Acclimatation, dont j'adore le côté à la fois suranné et bien agencé comme dans un musée. On déjeune chez Rimal, un restaurant libanais tenu par la même famille depuis toujours. J'aime aussi Loulou, la plus belle terrasse de Paris, derrière le musée des Arts décoratifs, dont j'ai dessiné la carte. Ça passe très vite, le dimanche, avec des enfants." Le constat est donc le même pour tout le monde : tout passe beaucoup trop vite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.