Jean-Baptiste Marteau et sa fille menacés depuis son coming-out : l'affaire portée en justice !

Jean-Baptiste Marteau et sa fille menacés depuis son coming-out : l'affaire portée en justice !Jean Baptiste Marteau (Journaliste France 2) - Parrainage par Nicole Belloubet de l'association Le Refuge à Paris. © Matisse Coqui / Panoramic / Bestimage © BestImage, Matisse Coqui / Panoramic

, publié le 13 octobre 2022

Sur les réseaux sociaux, Jean-Baptiste Marteau s'affiche plus heureux que jamais entouré de son mari Bruno et de leur fills Colette. Mais cet amour dérange... Le journaliste et sa petite famille sont la cible d'attaques homophobes. Bien décidé à ne rien laisser passer, il porte plainte !

A 39 ans, Jean-Baptiste Marteau est un homme comblé. Côté professionnel, il est le joker des journaux télévisés de France 2 et de Télématin. Et lorsqu'il n'est pas à l'antenne, le journaliste prend du bon temps en famille, avec son mari Bruno et leur adorable petite fille Colette (3 ans). Ce bonheur, qu'il partage de temps à autre sur les réseaux sociaux, lui vaut parfois de terribles menaces et insultes. Auprès de nos confrères de mercredi 12 octobre 2022, il se livre.

Depuis son coming-out sur Twitter en 2018, un an avant d'épouser son amoureux, Jean-Baptiste Marteau est la cible d'attaques homophobes. "On me demande souvent si je n'ai pas peur que cela abîme mon image, mais je m'en fiche. Je reçois des insultes et des menaces très régulièrement. J'ai fait plusieurs dépôts de plainte car je ne laisse rien passer", regrette-t-il. Mais cela ne suffit pas à nuire à son bonheur : "Je suis bien dans ma peau, tout va bien. En revanche, ça m'atteint davantage quand ces menaces visent ma fille Colette. Je les prends très au sérieux. C'est triste, mais avoir un présentateur ouvertement homosexuel au 20h n'est pas encore naturel et accepté par tous."

Fort heureusement, le charmant brun qui prenait la pose torse nu devant l'objectif de son époux se sait chanceux d'être "épanoui professionnellement et personnellement". "Mais je constate tous les jours que ce n'est pas le cas pour tout le monde, poursuit-il avec regrets. En France en 2022, il y a encore des jeunes qui se font mettre à la porte car leur famille n'accepte pas leur homosexualité. Alors si à mon petit niveau, je peux faire changer, ne serait-ce qu'un peu, les mentalités, je fonce. C'est mon devoir." Ce travail commence par l'éducation qu'il donne à sa fille. "Colette fera ce qu'elle veut de sa vie. Mais il est important pour moi qu'elle évolue dans un monde plus tolérant", affirme-t-il. D'ailleurs, les mentalités ne sont peut-être pas aussi arriérées qu'il ne le pensait : "J'ai inscrit Colette à la maternelle cette année et je pensais que le fait d'avoir deux pères serait un problème. Finalement ça ne l'est pas, au contraire. Elle a été extrêmement bien accueillie dans son école et ça fait plaisir à voir." Un premier pas important !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.