"Je suis handicapée à 100%" : Marie-Agnès Gillot touchée par une grave maladie, ses confidences poignantes

"Je suis handicapée à 100%" : Marie-Agnès Gillot touchée par une grave maladie, ses confidences poignantesSemi-exclusif - Marie-Agnès Gillot à la générale de presse du spectacle musicale "Les Souliers Rouges" aux Folies Bergères à Paris, France. © Veeren/Bestimage © BestImage, Veeren

, publié le 14 octobre 2022

Ne serait-ce pas LA révélation de cette saison de Danse avec les Stars ? Juge claire, précise et danseuse de talent, Marie-Agnès Gillot donne un petit rayon de soleil à l'émission de TF1 dont le casting cette année est quelque peu critiqué par les internautes. Une artiste complète, dont la carrière internationale est adulée, mais qui souffre, en secret, d'un mal qui la ronge...

En la voyant évoluer sur le plancher de l'Opéra de Paris pendant une vingtaine d'années, en la voyant même chaque semaine sur le parquet de Danse avec les Stars, qui pourrait se douter que Marie-Agnès Gillot est une femme qui souffre chaque jour d'une véritable maladie qui l'empêche de bouger ? Force de la nature, la danseuse a révélé il y a peu que son parcours prestigieux était loin d'être tracé ces dernières années.

En effet, la danseuse a découvert lorsqu'elle était enfant qu'elle souffrait d'une grave scoliose, une maladie qui déforme sa colonne vertébrale et qui aurait pu l'empêcher de faire carrière. D'ailleurs, son médecin lui a proposé un traitement à l'époque qui a failli tout arrêter : l'opération. Son autre choix, un corset, sans savoir si cela marcherait. Jeune fille, elle avait d'ailleurs privilégié cette deuxième option, malgré la douleur.

"Ce corset me meurtrit jusque dans ma chair. Je dois porter un T-shirt sous le plastique, et les coutures, elles aussi, s'enfoncent dans ma chair. J'ai mon sein coupé en deux, des escarres à la hanche, à la fesse, une plaie ouverte", avait raconté dans une autobiographie il y a quelques mois la maman du petit Paul, qui a arrêté sa carrière de danseuse étoile il y a 5 ans déjà.

Ce qui ne l'a pas empêché de continuer de souffrir : en effet, encore très récemment, elle s'était confiée au magazine Pleine Vie sur les douleurs qu'elle continue de subir. "Cette bataille n'est pas finie, j'entame la deuxième manche. Ma maladie (osseuse) est évolutive, cela va aller de pire en pire. Je n'en ai parlé que très tard, une fois étoile. 'Ah, au fait, je suis handicapée à 100 %'. Ce handicap invisible m'a fait me sentir différente. J'ai eu cette chance d'être animée par ma vocation, qui m'a permis de survivre, pas de vivre". Une vocation qui lui a quand même permis de se produire sur les plus grandes scènes du monde et d'atteindre le plus haut niveau de l'Opéra de Paris en devenant danseuse étoile.

Aujourd'hui, la danseuse continue de se produire régulièrement, notamment pour le spectacle des Enfoirés, dont elle fait partie depuis quelques années. Un exercice bien loin de la rigueur de l'Opéra, dont elle ne garde pas que des bons souvenirs ces dernières années, et notamment depuis sa brouille avec une autre ancienne danseuse, Aurélie Dupont, sa "soeur de coeur", avec qui elle ne perd pas espoir de se réconcilier un jour : "Je l'aime encore et je l'aimerai toujours, et j'espère qu'un jour, quand nous serons grand-mères, on pourra se retrouver et mettre tout sur la table."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.