"Je ne vais pas me laisser insulter !" : Léa Salamé poussée à bout dans Quelle Epoque, elle recadre

"Je ne vais pas me laisser insulter !" : Léa Salamé poussée à bout dans Quelle Epoque, elle recadreExtrait de l'émission Quelle Epoque avec Léa Salamé, poussée à bout lors d'une altercation entre Marie Cau et Dora Moutot © France 2

, publié le 16 octobre 2022

Aux commandes de l'émission "Quelle Epoque" depuis quelques semaines, Léa Salamé a eu beaucoup de mal à contenir deux invitées qui se sont vivement insultées sur son plateau au cours d'un débat sur le sujet clivant de la transexualité.

Le 15 octobre 2022,Léa Salamé a dû faire face à un débat particulièrement houleux sur le plateau de l'émission Quelle Epoque sur France 2. Invitée à débattre avec Marie Cau, premier maire trans, l'écrivaine Dora Moutot a rapidement été qualifiée de "transphobe" par son interlocutrice. Evoquant l'affiche du planning familial qui a fait scandale avec les hommes "enceints" et faisant part de son inquiétude quant qui explique que "le sexe est un construit social" et qu'"un pénis n'est pas un pénis", la jeune femme s'est faite vilipender par son interlocutrice.

Pourquoi rentrer dans une norme hétéronormée ?
"C'est évident que toute la fachosphère, toute la haine anti-trans allait se développer après cette affiche" indique Marie Cau, "Commenter et dire que n'importe qui qui n'est pas d'accord avec vous est d'extrême droite ou de la fachosphère c'est extrêmement fallacieux" lui répond alors la jeune femme. Tentant tant bien que mal d'expliquer ses interrogations, elle explique : "Pour moi, Marie Cau, c'est un homme transféminin, c'est-à-dire une personne qui est biologiquement un mâle - on ne peut pas dire le contraire -, sauf que cette personne a des goûts qui correspondent à ce que l'on appelle 'le genre femme".

Levant les yeux au ciel et apparemment scandalisée par la remarque de Dora Moutot, Marie Cau poursuit : "Pourquoi rentrer dans une norme hétéronormée ?" en expliquant que l'affiche démontre simplement "un homme trans avec un utérus".

Je n'ai pas envie de dire ce qu'il y a dans mon slip
"Pour le commun des mortels, c'est un peu compliqué un homme trans avec un utérus" ajoute Christophe Dechavanne, un peu confus. "Je vais expliquer on peut être un homme ou une femme à l'état civil même si on a pas fait les opérations." indique Marie Cau. Exaspérée, Dora Moutot argumente : "Mais on bascule dans une société du ressenti. Alors si je veux changer d'âge, est ce qu'il y aura des transagistes ?"

Furieuse, Marie Cau ajoute : "C'est le discours typique de la fachosphère !", "Mais non je ne suis pas facho !" s'énerve Dora Moutot. "Mais laissez moi parler !". Essayant de rétablir l'ordre sur le plateau, Léa Salamé tente de défendre Dora Moutot : "Elle peut le dire, sans forcément être disqualifiée, Attendez on s'étaient engagés à un débat constructif".

"Mais c'est le discours des conservateurs américains intégristes je le connais !" poursuit Marie Cau, sûre d'elle. "Je vais pas me laisser insulter" indique Dora avant que Marie Cau n'ajoute : "Mais non c'est vous qui insultez les gens et ça fait des années ! (...) Moi je n'ai pas envie de dire ce qu'il y a dans mon slip." Un débat dont se souviendra sûrement longtemps Léa Salamé et Christophe Dechavanne...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.