"Je lui en veux beaucoup" : Philippe Bouvard s'est fâché avec Olivier de Kersauson

"Je lui en veux beaucoup" : Philippe Bouvard s'est fâché avec Olivier de KersausonOlivier de Kersauson, Philippe Bouvard et Stéphane Collaro à l'anniversaire des 77 ans d'Eddie Barclay, à Paris © BestImage

, publié le 6 octobre 2022

Philippe Bouvard assure toujours à l'antenne de RTL et revient avec un nouvel ouvrage, "Le Petit Monde de Don Bouvardo" (éd. Archipel). Interviewé par Le Parisien, pour en assurer la promo, il révèle une brouille avec son célèbre ami Olivier de Kersauson, pour une histoire d'argent.

À 92 ans, Philippe Bouvard assure toujours à l'antenne de RTL et revient avec un nouvel ouvrage, Le Petit Monde de Don Bouvardo (éd. Archipel). L'ancienne figure de Grosses Têtes, émission désormais animée par Laurent Ruquier continue sa vie loin des caméras et des plateaux télé, et fait face à une ouïe défaillante et une quasi cécité. Dans son livre, il revient sur des décennies de vie publique française et durant lesquelles aux Grosses têtes, il a pu côtoyer un grand nombre de personnalités. Certaines sont devenues des amis, à l'image d'Olivier de Kersauson, avec lequel il s'est d'ailleurs brouillé pour une histoire d'argent. Révélations lors de son entretien avec Le Parisien, ce jeudi 6 octobre.

Le célèbre navigateur a en effet quitté Les Grosses Têtes parce que Philippe Bouvard, son créateur, lui a refusé une augmentation. "Oui et alors que je le considérais comme mon meilleur copain, confie l'homme de radio. La concurrence (Europe 1) lui a donné quelques euros de plus et il m'a quitté. Je lui en veux beaucoup." Les deux anciens amis semblent donc avoir perdu le contact depuis cette histoire de sous. Le navigateur a rejoint l'équipe de la célèbre émission aux côtés de Laurent Ruquier.

Un nouveau tacle à Laurent Ruquier

Philippe Bouvard garde en revanche le contact avec quelques artistes révélés par Le Petit Théâtre de Bouvard (Antenne 2). "Oui, j'ai toujours des nouvelles de Muriel Robin et Michèle Bernier, rapporte-t-il à nos confrères. Philippe Chevalier me téléphone tous les mois et j'ai de bons rapports avec Régis Laspalès." Lors de cet entretien, il n'épargne une nouvelle fois pas Laurent Ruquier à qui il met quelques tacles. Et s'en justifie. "Parce qu'il n'a pas été gentil avec moi durant la période très brève où, mis à la porte une première fois par RTL (en 2000), j'ai cherché refuge à Europe 1. Il y présentait l'émission concurrente des Grosses Têtes. Il aurait pu m'accueillir à bras ouverts et il a été désagréable en faisant couper toutes mes interventions. [...]". C'est dit.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.