"Je lui ai murmuré..." : Les derniers mots du prince Harry devant le corps sans vie d'Elizabeth II, touchantes révélations

"Je lui ai murmuré..." : Les derniers mots du prince Harry devant le corps sans vie d'Elizabeth II, touchantes révélationsLa reine Elisabeth II d'Angleterre, Meghan Markle, duchesse de Sussex (habillée en Dior Haute Couture par Maria Grazia Chiuri), le prince Harry, duc de Sussex - La famille royale d'Angleterre lors de la parade aérienne de la RAF pour le centième anniversaire au palais de Buckingham à Londres. © BestImage

, publié le 6 janvier 2023

C'est l'une des pertes les plus importantes de sa vie : le 8 septembre dernier, alors qu'il était heureusement au Royaume-Uni, le prince Harry a eu la douleur d'apprendre la mort de sa grand-mère adorée, la reine Elizabeth II. Arrivé sur place quelques heures plus tard, il a cependant pu lui faire un dernier adieu loin de toute l'agitation du pays...

Son livre est l'un des plus attendus de ce début d'année : le 10 janvier sortira dans le monde entier, Spare, l'autobiographie du prince Harry, qui se dévoile peu à peu à travers de nombreux extraits publiés par les médias britanniques. Et ce vendredi 6 janvier, c'est un passage concernant la reine Elizabeth II qui a été communiqué. Ou plutôt, la mort de la monarque, le 8 septembre dernier.

Quelques heures avant son décès, alors qu'on apprenait que la souveraine était au plus mal, le prince Harry avait cherché, comme les autres membres de sa famille, à se rendre au chevet de son aïeule. Respectant la règle qui veut que les premiers membres de la dynastie ne prennent pas d'avion ensemble, le fils cadet du roi était arrivé à Balmoral bien après le décès de la souveraine (tout comme son frère William et ses deux oncles Andrew et Edward, tous dans l'avion précédent).

Arrivé seul au château de Balmoral, le prince raconte dans son livre avoir été accueilli par sa tante, la princesse Anne, présente quant à elle au moment du décès de sa mère. C'est elle qui l'aurait conduit jusqu'à la chambre ou reposait la souveraine décédée à 96 ans. Il écrit alors : "J'ai avancé, incertain, puis je suis resté là, à la regarder paisiblement". Avant de révéler les derniers mots qu'il lui a murmurés : "Je lui ai dit que j'espère qu'elle était heureuse, et qu'elle est avec grand-Père maintenant. J'ai dit que l'admirais pour avoir fait son devoir jusqu'au bout. Le Jubilé, puis l'accueil de la nouvelle Première Ministre".

Le prince William, son "pire ennemi"

Pour rappel, Elizabeth II avait en effet accepté de tenir la tradition jusqu'au bout : deux jours avant son décès, elle avait reçu à Balmoral Liz Truss, à peine nommée, et lui avait demandé de construire un gouvernement en son nom, comme le souverain doit le faire selon les lois britanniques. Liz Truss, après la mort de la reine, avait ensuite rencontré le roi Charles, avant de démissionner 44 jours après sa nomination.

En tout cas, la biographie du prince Harry pourrait bien sonner la fin de ses liens avec la famille royale : décrivant son père comme un homme dénué d'amour envers ses enfants, il appelle son frère "son pire ennemi" et son "opposé total". Quant à Kate Middleton, sa cible préférée, elle est décrite comme une femme froide et sans coeur, qui aurait sur-réagi lorsque Meghan Markle aurait dit qu'elle avait "un cerveau de bébé en raison des hormones". Bref, des attaques continuelles qui ne vont pas plaire outre-Manche !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.