Jane Birkin en "manque" de Serge Gainsbourg : "Il était toujours là"

Jane Birkin en "manque" de Serge Gainsbourg : "Il était toujours là"
Jane Birkin au photocall du film "Jane par Charlotte" lors du 74e Festival de Cannes, le 8 juillet 2021.

Impossible pour Jane Birkin d'oublier son grand amour Serge Gainsbourg ! Plus de trente ans après le décès de ce dernier, la chanteuse le pleure encore malgré la douleur apaisée par le temps. Invitée à se confier sur France Bleu le lundi 19 septembre 2022, la belle brune est revenue sur ce deuil qu'elle ne fera jamais complètement...

S'ils étaient déjà séparés au moment où le chanteur est décédé, Serge Gainsbourg et Jane Birkin n'ont jamais pu s'oublier. Plus de trente ans après la disparition de l'homme de sa vie, l'actrice et chanteuse britannique prend toujours le temps de rendre régulièrement hommage au père de sa fille Charlotte. Ce lundi 19 septembre, au micro de France Bleu, elle a d'ailleurs confié penser tous les jours à lui. "Je suis navrée par la mort de Serge alors que je me suis habituée depuis 30 ans. Mais là, à force de me replonger dedans, je me rends compte dans quelle douceur ça a été aussi, et quelle sauvagerie, et quelle drôlerie, comme tout était léger. Il me manque...", a-t-elle déclaré avec émotion.

"Un curieux deuil"

Pour Jane Birkin, actuellement en pleine promotion pour la sortie de son nouveau coffret regroupant ses plus grands titres, les interviews médiatiques sont devenues compliquées. La raison ? On lui parle sans cesse de Serge Gainsbourg et on lui montre de nombreuses photos d'époque. "Il y a des périodes roses tellement charmantes, mais à la fin de la journée, ayant vu les photos sans cesse, beaucoup de souvenirs, on reste dans un curieux deuil d'une époque où tout était si frais et que les gens étaient vivants... Je n'aurais pas pensé que ça pourrait être plus triste 30 ans après. (...) C'était tellement bien d'avoir cette personne là, si originale... Si on avait besoin de lui, il était toujours là", a-t-elle conclu avec beaucoup de nostalgie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.