Jamie Lee Curtis évoque son rapport à l'âge : "Je suis pro-vieillissement"

Jamie Lee Curtis évoque son rapport à l'âge : "Je suis pro-vieillissement"
Jamie Lee Curtis lors de la première du film "Halloween Kills" durant la 78e Mostra de Venise, le 8 septembre 2021.

À tout juste 63 ans, Jamie Lee Curtis préfère ne pas se préoccuper des années qui passent et assume entièrement son âge ainsi que les signes physiques de la vieillesse. Un leitmotiv qu'elle a exprimé le 4 mars 2022, au cours d'une visioconférence.

En ce début d'année 2022, Jamie Lee Curtis a décidé de faire de l'acceptation de soi son principal combat. Invitée à se confier lors d'un sommet digital organisé par la journaliste Maria Shriver et ayant pour thème l'âge et la santé, l'actrice a tenu a délivrer un discours bienveillant et optimiste sur le fait de vieillir. "Je ne veux pas me cacher (de son âge, ndlr) comme si c'était une mauvaise chose. Je suis pro-vieillissement. Je veux vieillir avec intelligence, grâce, dignité, verve et énergie", a-t-elle clamé avec enthousiasme avant de déclarer qu'elle souhaiterait voir le mot "anti-âge" être "radié" du vocabulaire courant.

"J'essaie de vivre dans l'acceptation"

Pour autant, la star de la saga Halloween ne nie pas avoir quelques insécurités. "Quand je sors de la douche, (...) je ne regarde pas mon corps maintenant âgé de 63 ans dans le miroir, je lui tourne le dos. Je ne nie pas à quoi je ressemble. J'essaie de vivre dans l'acceptation. Et, si je regarde dans le miroir, c'est plus difficile pour moi de m'accepter. Je suis plus critique. Alors que si je ne regarde pas, je ne suis pas si inquiète à ce sujet", a-t-elle confié.

Si elle prône la beauté naturelle, Jamie Lee Curtis condamne logiquement l'avènement des photos retouchées et l'utilisation des filtres sur les réseaux sociaux. "Ce qui m'inquiète, c'est que nous avons une génération de jeunes qui croient qu'ils doivent modifier leur apparence pour publier n'importe quoi, n'importe où. Cela devient alors une référence et nous ne pourrons jamais ressembler à nouveau à des femmes naturelles", a-t-elle déploré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.