J. K. Rowling désavouée : un puissant membre de Harry Potter hausse le ton

J. K. Rowling désavouée : un puissant membre de Harry Potter hausse le tonRalph Fiennes, Helena Bonham Carter, Daniel Radcliffe, Emma Watson, J.K. Rowling et Rupert Grint au temps des célébrations pour la première du film Harry Potter et les Reliques de la mort - Partie I © BestImage

, publié le 26 octobre 2022

Avec ses positions sur la transidentité et ses remarques jugées transphobes, J.K. Rowling est la cible de critiques parfois très violentes. Si certaines stars du film ont pris leur distance avec l'autrice, l'une des stars de la saga lui a montré son soutien et s'insurge contre le traitement qui lui est réservé ces dernières années.

Depuis 2018, la popularité de J. K. Rowling, autrice de la saga Harry Potter, a vu sa cote de popularité être ébranlée, après ses positions controversées sur la transidentité. Trois ans plus tard, l'écrivaine, qui a régulièrement partagé ses prises de positions sur de nombreux et variés sujets de société, ne fait plus l'unanimité, même auprès de certains acteurs des films adaptés de ses ouvrages. Mais une voix s'est élevée pour la soutenir, et pas n'importe laquelle : celle de Voldemort, ou plus précisément de l'acteur qui l'incarne au cinéma, Ralph Fiennes.

Le comédien britannique de 59 ans en a assez des attaques reçues par J. K. Rowling. Il se démarque ainsi de certains de ses pairs comme Emma "Hermione" Watson et Daniel "Harry" Radcliffe qui s'étaient insurgés sur ce qu'ils qualifiaient de propos transphobes de la part de l'écrivaine.

Celui qui a joué Le Patient anglais a ainsi expliqué au New York Times : "Les agressions verbales qu'elle reçoit me dégoûtent, c'est choquant. Je peux comprendre qu'on soit en colère sur ce qu'elle dit sur les femmes. Mais ce ne sont pas des paroles obscènes, fascistes et d'extrême-droite. C'est juste une femme qui dit : 'je suis une femme et je ressens que je suis une femme, j'ai le droit de dire que je suis une femme.' Et je comprends ce qu'elle veut dire, même si je ne suis pas une femme moi-même."

Puis, Ralph Fiennes a voulu rendre hommage à tout ce que J. K. Rowling a apporté à travers son travail : "Elle a écrit ces livres géniaux, sur la confiance en soi, sur les jeunes enfants trouvant qui ils veulent être en tant qu'humain. Ses livres parlent du fait de devenir une meilleure personne, un être humain avec de meilleures valeurs."

Avis tranché et attaques violentes

En 2020, J. K. Rowling, très active sur Twitter, avait choqué en s'insurgeant qu'on puisse utiliser l'expression "personnes qui ont leur règle" dans un article. Elle avait ainsi écrit avec ironie : "Je suis sûre qu'il y avait une expression pour désigner ces gens-là avant." Une remarque qui avait été alors considérée comme transphobe et lui a valu de nombreuses critiques, plus ou moins violentes. L'affaire a pris une telle proportion qu'elle n'a pas participé au documentaire qui a célébré les 20 ans de la saga au cinéma.

La richissime femme de lettres avait par ailleurs reçu le soutien d'un acteur de la jeune génération de Harry Potter, Tom Felton, alias le Serpentard Drago Malfoy. Sur Radio 4, il avait ainsi l'univers fantastique né de la plume de J. K. Rowling, qui a permis de rassembler tant de personnes du monde entier, petits et grands : "Tout cela vient d'une seule et même personne et pour cela, je lui suis très reconnaissant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.