"Il voulait me tuer. Sans plaisanter" : Bernard Campan, son récit glaçant sur son frère qui ne l'a jamais aimé

"Il voulait me tuer. Sans plaisanter" : Bernard Campan, son récit glaçant sur son frère qui ne l'a jamais aiméBernard Campan - Enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris. © BestImage

, publié le 14 novembre 2022

Les Inconnus signent leur grand retour à la télévision ce lundi 14 novembre sur TF1 dans une fiction reprenant leurs sketchs les plus cultes. L'occasion de se pencher sur ce lourd secret d'enfance de Bernard Campan qu'il révélait il y a quelques années sur "France Info, à savoir sa relation tumultueuse avec son frère.

Les Inconnus sont de retour à la télévision ! Ce lundi 14 novembre, TF1 diffuse un programme intitulé Tous Inconnus, qui est une fiction dans laquelle une soixantaine d'humoristes, comédiens et chanteurs rejoueront les sketchs cultes du trio comique. Nikos Aliagas, Claudio Capéo, Camille Combal, Arnaud Ducret, Pierre Palmade, M. Pokora, Soprano, JoeyStarr, Christophe Willem ou encore le footballeur Adil Rami participent notamment à ce projet.

"Ce n'est pas du copier-coller, mais un hommage... Nos sketchs sont un peu comme des tubes, les gens se les sont appropriés", a tenu à préciser Pascal Légitimus, avant la diffusion. "C'est très troublant : d'un côté, c'est plaisant, et en même temps, on se sent dépossédé", a constaté Didier Bourdon de son côté. Cette fiction serait-elle l'occasion pour les trois humoristes de reformer leur mythique trio sur scène ?

Quel salaud mon frère
Bernard Campan est sans aucun doute le plus réticent face à cette idée. "Refaire des sketchs aujourd'hui, ce serait trop casse-gueule. Au mieux, on dirait 'C'est aussi bien'. Or ce métier, on le fait pour faire les choses en mieux" a-t-il jugé, lui qui pour rappel, n'a pas toujours vécu dans la joie et la bonne humeur qui émanent des sketchs proposés par Les Inconnus. Tout n'était pas rose dans son enfance, comme il l'expliquait en février 2015 face à Philippe Vandel dans son émission Tout et son contraire sur France Info.

Son frère aîné, François, était en effet très dur avec lui. Et c'est le moins que l'on puisse dire : "Il voulait me tuer. Sans plaisanter. C'est ce qu'il disait. Il a fait beaucoup d'allusions. Il a manifesté son mécon­ten­te­ment très durement avec moi dans ma petite enfance. Il me disait 'C'est nul ce que tu dis...' Mon manque de confiance vient beaucoup de là aussi. Quel salaud mon frère, put***", avait raconté Bernard Campan, qui a donc par la suite utilisé l'humour comme un échappatoire pour s'émanciper de cette triste réalité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.