Harlem (Star Academy) ancien SDF : l'ex-candidat est devenu un entrepreneur à succès !

Harlem (Star Academy) ancien SDF : l'ex-candidat est devenu un entrepreneur à succès !Harlem, ancien candidat de la Star Acadely, à Cannes. © Abaca

, publié le 30 novembre 2022

Il y a quelques années, Harlem refaisait parler de lui et partageait de biens mauvaises nouvelles. L'ancien candidat de la "Star Academy" expliquait se retrouver à la rue, sans domicile fixe. Depuis, il a "clairement rebondi" et est à la tête d'une entreprise à succès qui lui rapporte beaucoup.

En 2004, la quatrième saison de la Star Academy était diffusée sur TF1. Une saison toute particulière puisqu'elle révélait au grand public le futur gagnant de sa promotion Grégory Lemarchal, décédé trois ans plus tard de la mucoviscidose. Parmi les élèves, les téléspectateurs apprenaient également à connaître Karima Charni, Lucie Bernardoni ou encore Harlem, un jeune rappeur de 26 ans à l'époque dont le vrai nom est Fabien Parmentier.

S'il désirait comme ses camarades percer dans le milieu de la musique, allant même jusqu'à sortir un premier album, Harlem a malheureusement vécu des moments très difficiles après sa participation au télé-crochet. En 2013, les plus nostalgiques qui ne l'avaient pas oublié et avaient pu apprendre grâce à l'émission Accès Privé qu'il était devenu sans domicile fixe (SDF) et vivait dans sa voiture. Par la suite, Harlem avait néanmoins précisé à nos confrères de Télé Loisirs s'être sorti de la rue depuis la diffusion du reportage et avoir retrouvé un logement. a retrouvé sa trace il y a peu et a eu l'occasion de s'entretenir avec Harlem le temps d'une interview. L'occasion pour l'ex-candidat de donner de ses nouvelles. Et celles-ci sont très bonnes !

Le succès après les galères

"Aujourd'hui, je peux le dire assez fièrement, j'ai clairement rebondi. Je suis passé du stade de personne en difficulté à celui de multi-propriétaire et entrepreneur. Concrètement, je possède aujourd'hui un grand nombre de logements", a-t-il informé nos confrères. Harlem a en effet rencontré le succès grâce à Goodliz, la startup qu'il a co-fondée avec des amis et avec laquelle il achète des petits immeubles pour les remettre en état puis les proposer à la location par la suite. "C'est beaucoup de travail et ça ne s'est pas fait en un jour mais je pourrais uniquement vivre de mes loyers si je le désirais aujourd'hui", a-t-il affirmé.

Mais l'ancien rappeur n'a pas pour projet de se tourner les pouces. Bien au contraire, il souhaite se servir de sa réussite pour aider les plus défavorisés, comme il a pu l'être. "Je suis beaucoup trop curieux de nature et j'ai d'autres aspirations que de siroter des coktails à la plage pour ne rien faire. Mon objectif est d'utiliser cet argent intelligemment, à des fins constructives pour moi et mon entourage. La plus belle des récompenses quand je me lève le matin est de pouvoir me sentir utile grâce à mes actions", a-t-il confié.

Harlem n'a par ailleurs pas tiré un trait sur la musique. Il envisage même de faire un come-back "en tant que producteur et directeur artistique". "J'ai une vraie appétence pour la composition, les mélodies et l'écriture, donc un retour sous une autre forme, oui, pourquoi pas ?". Affaire à suivre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.