Hapsatou Sy "pourrie" jusque dans l'intime : cette "blague" lors de son accouchement qui ne passe pas

Hapsatou Sy "pourrie" jusque dans l'intime : cette "blague" lors de son accouchement qui ne passe pasHapsatou Sy s'exprime dans Le Parisien sur le procès d'Eric Zemmour pour "injure à caractère racial". Elle a été victime des paroles de l'ex-polémiste, une attaque qui lui a "pourri" la vie © BestImage, Jack Tribeca

, publié le 4 novembre 2022

Victime de la parole brutale d'Eric Zemmour, Hapsatou Sy s'exprime alors que l'ancien journaliste du "Figaro" est jugé pour injure à caractère racial. Dans "Le Parisien", elle explique comment les mots du polémiste lui ont "pourri" la vie, jusque dans les moments les plus personnels.

Cela fait quatre ans qu'Hapsatou Sy s'est retrouvée face à Éric Zemmour sur le plateau de Thierry Ardisson, quand il avait décidé de la rebaptiser "Corinne" pour mieux s'accorder à sa vision de la France. Depuis 2018, elle n'a rien oublié. Ce vendredi 4 novembre 2022, le polémiste et ancien candidat à la présidentielle est jugé pour "injure à caractère racial". L'ancienne animatrice de Canal+ s'est confiée sur son état d'esprit aujourd'hui dans les colonnes du , apportant des éléments précis sur ce qu'elle vit depuis que l'homme politico-médiatique s'en est pris à elle.

En remettant en cause le prénom d'Hapsatou Sy, Eric Zemmour a profondément heurté l'entrepreneuse et chroniqueuse, une blessure qui l'a suivie dans son quotidien. Pour illustrer ses propos, elle explique dans Le Parisien les moments les plus intimes où cette attaque lui est revenue en pleine figure : "Le jour où j'accouche de mon deuxième enfant, en novembre 2019, l'anesthésiste s'est permis de me faire une blague en m'appelant Corinne. Il avait l'air de trouver ça marrant. J'ai coupé court et demandé qu'il ne s'occupe plus de moi."

L'allusion à "Corinne" est devenue récurrente dans le quotidien d'Hapsatou Sy, maman d'Isaac et Abbie qu'elle a eus avec l'animateur Vincent Cerutti. Elle précise ainsi : "Ces plaisanteries, je les ai aussi entendues à de multiples reprises dans des réunions de travail, dans la rue, sur les réseaux sociaux et même sur une fiche Wikipédia. En fait, c'est l'extrême droite et la horde des sympathisants d'Éric Zemmour qui m'ont rebaptisé Corinne pendant ces quatre années, sous l'impulsion de leur 'gourou'. J'ai aussi reçu de leur part des messages de haine, des enveloppes contenant des excréments, etc. C'est d'une violence inouïe."

Jamais je n'ai entendu quelque chose d'aussi blessant.
En 2018, l'ex-journaliste du Figaro faisait la promotion de son best-seller Destin français dans Les Terriens du dimanche. Il abordait son sujet de prédilection, l'origine des prénoms qui doit venir du calendrier où figurent les saints chrétiens. Hapsatou Sy le reprend : "Je m'appelle Hapsatou, je suis française." Mais son interlocuteur estime que sa mère a eu tort de choisir ce prénom et pense que le prénom Corinne lui irait bien. Entre choc et rires gênés devant tant d'arrogance, le montage laisse penser que les deux protagonistes s'échangent des piques, pas plus.

L'émission Complément d'enquête a diffusé en novembre 2021 la suite de l'échange, filmé en coulisses par une proche d'Hapsatou Sy, et coupé au montage à la demande du service juridique de C8 - une mesure que Thierry Ardisson a totalement reconnue. "Ce que vous venez de dire n'est pas une insulte à mon égard, c'est une insulte à la France. C'est extrêmement blessant", clame Hapsatou Sy. Eric Zemmour lui répond : "C'est votre prénom qui est une insulte à la France. La France n'est pas une terre vierge, c'est une terre avec une histoire."

Après le show, elle s'était expliquée avec le présentateur Thierry Ardisson qui a qualifié d'horribles les propos d'Eric Zemmour mais assumait l'avoir invité, une conversation animée filmée en caméra cachée. C'est le début de règlements de compte avec l'animateur, la chaîne C8 et le groupe Canal+ qu'elle a quitté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.