Guy Carlier victime d'un cambriolage : "J'ai envie de pleurer..."

Guy Carlier victime d'un cambriolage : "J'ai envie de pleurer..."
Guy Carlier sur scène lors du spectacle "Europe 1 fait Bobino" à Paris, le 18 février 2013.

C'est un véritable désastre pour Guy Carlier... Alors qu'il se produisait au Festival d'Avignon, l'humoriste a découvert son domicile complètement saccagé en rentrant chez lui. Lundi 26 juillet 2021 sur son compte Twitter, il a d'ailleurs publié quelques photos du cambriolage et en a profité pour pousser un énorme coup de gueule.

Alors que Guy Carlier commençait peu à peu à remonter la pente, notamment en ayant perdu plus de 160 kilos, le sort s'abat une nouvelle fois sur lui. En effet, pendant qu'il jouait son nouveau spectacle intitulé Carl et Guitou, sur la scène du Festival d'Avignon, un ou plusieurs hommes s'introduisaient par effraction dans son domicile. "Putain ce sentiment de viol quand tu découvres ta maison cambriolée. Le pire c'est ça toutes les affaires foutues par terre pour te piquer un portable la PS des mômes et 3 ou 4 autres conneries piquées et la médaille de citoyen d'honneur de la ville d'Argenteuil. Envie de pleurer...", a-t-il écrit en légende d'une photo de l'incident sur son compte Twitter.

"L'insupportable, c'est l'intrusion, le saccage de ta vie..."

Dévasté par cet événement, Guy Carlier n'a pas caché son chagrin mêlé de colère et d'incompréhension. Pour lui, c'est surtout le pillage du coffre à photos qui est difficile à digérer. "Tu espérais quoi connard trouver un lingot dans le coffre à photos ? C'est pas le vol l'insupportable, c'est l'intrusion, le saccage de ta vie...", lance-t-il en légende d'une photo du coffre éventré et des photos éparpillées par terre.

Bien que bouleversé, Guy Carlier a tout de même souhaité faire un peu d'humour. "Pour dédramatiser j'imagine les gars mdr en voyant mes tweets annonçant que je joue au chien qui fume à Avignon à 12h30. 'C'est ça joue bien mon con et merci de nous laisser tout notre temps'", a-t-il conclu un peu amer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.