Guillaume Durand affaibli par un cancer et "passé de 90 à 75 kilos", une perte de poids fulgurante

Guillaume Durand affaibli par un cancer et "passé de 90 à 75 kilos", une perte de poids fulguranteExclusif - Guillaume Durand - Arrivées à l'avant-première du film "J'accuse" au cinéma UGC Normandie à Paris. © Jonathan Rebboah/Panoramic/Bestimage © BestImage, © Jonathan Rebboah/Panoramic/Bestimage

, publié le 18 janvier 2023

Plus d'un an après l'annonce de son cancer et la lourde opération qui en a suivi, Guillaume Durand est réapparu face à Jordan de Luxe. Le journaliste, fortement amaigri, a perdu beaucoup de poids à cause de la maladie.

Plusieurs mois se sont écoulés depuis que le journaliste Guillaume Durand a rendu son cancer public au cours d'une interview accordée au média LeParisien. A l'époque, la star du petit écran apprend au public être atteint d'un cancer de la mâchoire et avoir subi une lourde opération pour se sauver la vie. Mais la maladie avait déjà fait un sacré bout de chemin, engendrant des conséquences physiques importantes, notamment une perte de poids vertigineuse.

Invité sur le plateau de l'émission de Jordan de Luxe ce mercredi 18 janvier, Guillaume Durand est apparu amaigri, le visage plus fin que celui qu'on lui avait connu jusqu'à présent. Cette transformation physique a beaucoup inquiété le journaliste. "Passé de 90 à 75 kilos", Guillaume Durand a eu peur de ne plus se reconnaître : "C'est horriblement angoissant de voir qu'on perd du poids d'une manière inexorable, à cause de la maladie, avoue-t-il. Vous arrivez le mardi, vous vous pesez, vous voyez 85, vous vous pesez le vendredi et vous voyez 82. Vous vous dites 'Mais où ça va s'arrêter ?'"

Une opération très lourde et improbable

Guillaume Durand a passé plusieurs heures sur la table d'opération pour empêcher la maladie de progresser et de l'emporter. Un travail "dantesque" : "Ils m'ont mis la jambe à la place de la mâchoire, poursuit-il. En fait, quand la mâchoire est atteinte, il faut l'enlever en partie. Et donc on vous enlève le péroné et on vous le met à la place de la mâchoire après avoir été conformé par un système 3D. C'est un truc hallucinant."

S'il va mieux, Guillaume Durand est loin de crier victoire trop vite. En novembre dernier, il affirmait d'ailleurs ne pas être totalement sorti d'affaires : "Je ne suis pas guéri, on n'en sait rien du tout, c'est très aléatoire mais je vais bien. J'ai appris à vivre avec ça, déclarait-il sur France Inter. Il faut prendre la peur de la mort par la main, la dominer et continuer à avancer." Un message sombre mais fort qui prouve la détermination du journaliste à s'en sortir !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.