Gérard Jugnot : pourquoi il ne souhaite plus évoquer la vaccination

Gérard Jugnot : pourquoi il ne souhaite plus évoquer la vaccination
Gérard Jugnot lors du 7e Festival du Cinéma de La Baule, le 25 juin 2021.

Depuis plusieurs mois maintenant, la guerre fait rage entre les vaccinés et les non-vaccinés. Si certains n'hésitent pas à donner leur avis tout haut, d'autres, comme Gérard Jugnot, préfèrent garder leur opinion sous silence, par peur des représailles... Invité à se confier sur les ondes de Sud Radio le jeudi 13 janvier 2022, l'acteur a expliqué pourquoi il ne souhaitait plus évoquer la vaccination.

Pour ou contre la vaccination ? C'est la grande question ! Lassé par les débats sans fin et les violences que ce sujet soulève, Gérard Jugnot a choisi de ne plus s'exprimer explicitement. Pourtant, invité sur Sud Radio, le comédien a affirmé être d'accord avec les récents propos de Raphaël Enthoven qui affirme que les frères Bogdanoff sont morts pour avoir "adhéré aux paroles du professeur Raoult". Cependant, le célèbre membre de la troupe du Splendid préfère faire profil bas. "Je trouve qu'il est d'une grande intelligence et d'une grande clarté. Et je suis assez d'accord avec lui. Mais je ne le dis pas trop fort parce qu'après on se fait injurier...", a-t-il déploré.

"Dès qu'on n'est pas d'accord, on est menacé de mort"

Si Gérard Jugnot a pris la décision de rester discret sur la question de la vaccination, c'est parce que beaucoup de ses amis ont reçu des menaces de mort après avoir donné leur avis. Une aberration selon l'acteur, qui tient à rappeler l'existence de la liberté d'expression. "Dès qu'on n'est pas d'accord, on est menacé de mort. C'est quand même fou ! On peut ne pas être d'accord !", a-t-il lancé, visiblement très agacé. Mais malgré sa nouvelle ligne de conduite, celui qui met un point d'honneur à transmettre ses valeurs à son fils a tout de même souhaité lancer un pique acéré aux antivax. "En plus qui est-ce qui menacent de mort ? Ce ne sont pas les vaccinés... Moi, je suis allé au lycée Pasteur, si je ne crois pas en la vaccination...", a-t-il ensuite conclu. À bon entendeur...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.