Gérard Depardieu accuse la justice d'avoir "causé la mort de son fils"

Gérard Depardieu accuse la justice d'avoir "causé la mort de son fils"
Gérard Depardieu au "Baltic Debuts Film Festival" à Svetlogorsk, le 24 juillet 2021.

Près de 14 ans après la mort de son fils, Gérard Depardieu semble toujours souffrir de son absence. En colère et déçue contre le système, il n'a pas mâché ses mots à son encontre lors d'une interview croisée accordée au magazine Madame Figaro le 19 août 2022.

Bien qu'il affiche l'image d'une personnalité que rien ne touche, qui ne se soucie guère des conventions et de ce que l'on pense de lui, Gérard Depardieu reste un humain comme beaucoup qui possède un rapport à la mort particulier. Et même si le temps fait son effet, il a, depuis plusieurs années, le plus grand mal à se remettre de la perte de son fils Guillaume, un des plus grands drames de sa vie.

Dans les colonnes du magazine Madame Figaro, publié le 19 août dernier, Gérard Depardieu, qui avait déjà confié ne pas se sentir responsable de la mort de Guillaume, est revenu sur ce sujet dont il parle peu habituellement. Une prise de parole qui s'est voulue très cash. "J'ajouterai que je réfute la justice, explique-t-il, avant de préciser : Tant qu'elle ne sera pas juste, je n'en veux pas. Elle est politique, je n'y ai jamais cru, et elle a causé la mort de mon fils."

De nombreux problèmes avec la justice

De son vivant, le fils de Gérard Depardieu a en effet connu de nombreux problèmes avec la justice française. Condamné à plusieurs reprises pour divers motifs, il fait même de la prison pendant un temps. Une expérience dont il ressort très fragilisé sur le plan psychologique et qui a indéniablement mené à son décès, selon le monstre du cinéma.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.