Françoise Hardy s'inquiète pour ses proches à cause de la situation sanitaire

Françoise Hardy s'inquiète pour ses proches à cause de la situation sanitaire
Françoise Hardy lors de l'enregistrement de Vivement Dimanche à Paris, le 6 septembre 2000.

Gravement malade depuis plusieurs années, Françoise Hardy vit recluse à son domicile. Et depuis deux ans, la situation sanitaire n'arrange rien. Inquiète pour sa santé et celle de ses proches, la chanteuse fait en sorte de rencontrer le moins de personnes possible. Dans un entretien accordé à Gala et publié le jeudi 20 janvier 2022, elle s'est confiée sur ses angoisses grandissantes face à une pandémie qui s'éternise.

Voilà trois ans que Françoise Hardy vit confinée dans son domicile parisien. Atteinte d'un lymphome du MALT et guérie d'un cancer du pharynx qui lui a laissé de terribles séquelles, l'ancienne chanteuse est immunodéprimée et n'a donc pas pu se faire vacciner. Une situation qui l'angoisse terriblement au regard de l'évolution de la pandémie mondiale... "J'ai une carence lymphocytaire depuis 2015, alors que l'efficacité du vaccin passe par les lymphocytes T. Si les réfractaires peuvent vivre confinés, libre à eux de ne pas se faire vacciner. Mais s'ils veulent vivre normalement, voir des amis, le vaccin est le minimum requis pour se protéger et protéger les autres", a-t-elle martelé dans les colonnes de Gala.

"Je m'inquiète en permanence pour eux"

Privée de ses proches, Françoise Hardy déplore une solitude trop étouffante, même si certains continuent tout de même de lui rendre visite, ne serait-ce que pour lui apporter ses courses. De même, une femme de ménage s'occupe de son appartement toutes les semaines. "La situation sanitaire actuelle n'a rien amélioré. Les quelques visites que l'on me rend m'inquiètent même plus qu'auparavant !", a-t-elle pourtant déploré.

Mais si celle qui est en faveur de l'euthanasie s'inquiète pour sa propre santé, elle a surtout peur pour ses proches et notamment son ancien mari Jacques Dutronc et son fils Thomas qui sont quotidiennement exposés au virus. "Même s'ils ont eu leurs trois doses vaccinales et restent très prudents, je m'inquiète en permanence pour eux", a-t-elle conclu avec tristesse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.