Françoise Hardy : comment ses radiothérapies ont rendu sa "vie cauchemardesque"

Françoise Hardy : comment ses radiothérapies ont rendu sa "vie cauchemardesque"
Francoise Hardy lors de la 33e edition du Salon du Livre à Porte de Versailles à Paris, le 23 mars 2013.
A lire aussi

Depuis plusieurs années, Françoise Hardy se bat comme elle le peut contre un terrible cancer du système lymphatique. Dans les colonnes du Journal du dimanche le 3 juillet 2022, la chanteuse s'est confiée comme rarement à ce sujet.

Véritable battante, Françoise Hardy n'a jamais fait de sa maladie un tabou. Atteinte depuis plusieurs années d'un lourd cancer du système lymphatique, elle doit sans cesse rester confinée pour se protéger tant elle est fragile. Pour se soigner au mieux, l'artiste suit d'ailleurs un lourd traitement, qui engendre plusieurs effets secondaires. Dans les colonnes du Journal du dimanche dimanche 3 juillet dernier, l'artiste s'est confiée sur ce à quoi ressemble désormais son quotidien, rythmé par la douleur. "Depuis mes 45  radiothérapies, l'absence définitive de salive et le manque d'irrigation du crâne et de toute la zone ORL ont rendu ma vie cauchemardesque", a-t-elle d'abord déclaré.

"Des crises de toux et d'étouffement"

Afin de limiter le plus possible les symptômes liés à sa maladie, Françoise Hardy suit une routine quotidienne, très importante. "Je passe au moins cinq heures par jour à m'alimenter et suis toujours menacée d'hémorragies nasales à cause de mes narines trop sèches et ­obstruées malgré l'huile dont je les tapisse plusieurs fois par jour", explique-t-elle dans le Journal du dimanche, avant de préciser qu'une "récente hémorragie" a engendré "crises de toux et d'étouffement". Un quotidien très difficile à vivre pour Françoise Hardy qui aimerait parfois, pour ne plus souffrir, "ne pas (me) réveiller".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.