François Cluzet : "Ce serait impossible pour moi", l'étrange raison pour laquelle il ne trompera jamais sa femme

François Cluzet : "Ce serait impossible pour moi", l'étrange raison pour laquelle il ne trompera jamais sa femmeFrançois Cluzet - After party du film Mascarade au club privé NO.PI à Paris. © Rachid Bellak / Bestimage © BestImage, Rachid Bellak

, publié le 2 novembre 2022

Dans les colonnes de "Télé Star", alors qu'il était venu faire la promotion du film "Mascarade", François Cluzet a comparé son rôle dans ce long-métrage à son couple avec sa femme Narjiss, dans la vraie vie. L'acteur a notamment evoqué la surprenante raison pour laquelle il ne se montrera jamais infidèle envers elle.

C'est le film du moment. Mascarade de Nicolas Bedos ne cesse de déchaîner les passions depuis quelques jours, notamment depuis sa sortie dans les salles de cinéma ce mercredi. Une comédie dramatique présentée "hors compétition" au Festival de Cannes en mai dernier, dans laquelle on retrouve notamment la star de Intouchables avec Omar Sy : l'acteurFrançois Cluzet. Ce dernier y incarne un agent immobilier, prénommé Simon, qui se retrouve alors manipulé par une arnaqueuse au charme irrésistible.

"Le plan est tellement bien conçu qu'il ne voit rien venir. Comme tout sexagénaire, il s'interroge : 'Ai-je vécu tout ce que j'avais à vivre ?'. Alors quand déboule cette fille, sublime, bien plus jeune, qui semble s'intéresser à lui, quand s'offre cette opportunité de rompre une monotonie qui s'est installée dans son couple, forcément, il fonce", a-t-il expliqué dans les pages de Télé Star, avant de faire une étonnante révélation au sujet de sa relation avec sa femme Narjiss Slaoui-Falcoz, qu'il a épousée en 2011.

Mieux vaut mourir amoureux
"Beaucoup d'hommes se marient, font des gosses, puis prennent une maîtresse parce qu'ils ne couchent plus avec leur femme. Ce serait impossible pour moi. D'abord parce que s'enfermer dans le mensonge empêche toute légèreté. Ensuite parce que je suis trop spontané pour ne pas me faire choper au bout de deux jours", a-t-il raconté, avant de donner de façon plus précise sa conception du couple.

"Plein de gens restent ensemble uniquement pour les enfants. Moi, quand l'amour s'est tari, je préfère quitter. Ou être quitté. Quitte à morfler. Parce que la solitude du célibat me pèse. Mais il est vital de revenir sur le marché de l'amour, le vrai amour. À quoi bon mourir avec de l'argent et du pouvoir ? Mieux vaut mourir amoureux, on s'envole", s'est confié le père de Blanche (1984) - fruit de sa relation avec Chantal Perrin -, Paul (1993), fils qu'il a eu avec la défunte Marie Trintignant, et enfin Joseph (2001), né de ses amours passé avec Valérie Bonneton.

Un entretien qu'il a conclu en évoquant sa nouvelle vie à la campagne, "dans un village provençal, à 35km de Cannes, la région de ma compagne". Il reconnaît avoir désormais trouvé un certain "équilibre" dans sa vie, depuis qu'il a quitté Paris, ville où il a vécu depuis sa naissance mais qui était devenue "trop stressante" à son goût.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.