Florence Foresti raconte comment son métier l'a sauvée de la dépression

Florence Foresti raconte comment son métier l'a sauvée de la dépression
Florence Foresti lors de l'avant-première du film "Le Bonheur des uns..." au cinéma Pathé Opéra Premier à Paris, le 8 septembre 2020.

Deux ans après le tout premier confinement lié à la crise sanitaire, certains artistes ont encore du mal à se remettre. Particulièrement traumatisée, Florence Foresti se remet doucement en selle après plusieurs mois d'absence. Invitée sur le plateau de Quotidien le lundi 12 septembre 2022, l'humoriste est revenue sur cette sombre période.

Lorsque le premier confinement est annoncé en mars 2020, Florence Foresti vient tout juste de remonter sur scène après trois longues années d'absence. Si plusieurs dates ont dû être annulées, l'humoriste affirme que son métier lui a permis de mieux traverser cette situation étrange et déprimante. "Epilogue est vraiment venu me sauver la vie. J'avais besoin de remonter sur scène parce que c'est un peu le seul endroit où je suis heureuse en vrai, donc là, il a fallu vraiment aller plus chercher tout ce qui m'amusait à ce moment-là de ma vie", a-t-elle expliqué face à Yann Barthès.

"On s'extrait du réel"

Bientôt de retour avec un tout nouveau spectacle baptisé Boys Boys Boys, celle qui regrette de ne pas être une maman calme pourrait presque affirmer qu'elle ne vit que pour la scène. En effet, il n'y a que sous les feux des projecteurs que la comédienne de 48 ans se sent bien. "De toute façon, quand on est quelqu'un d'autre, qu'on incarne un personnage, on s'extrait du réel. Donc en fait, sur scène, je n'ai pas d'âge, je n'ai pas de sexe, je n'ai pas de genre, j'ai presque plus de corps... Je suis un peu désincarnée et je jubile", a-t-elle affirmé avant de se comparer à "une petite fille de huit ans" et de qualifier la scène de "lieu sacré".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.