Estelle Lefébure : ses émouvantes confessions sur la mort de ses parents

Estelle Lefébure : ses émouvantes confessions sur la mort de ses parents
Estelle Lefébure au village des internationaux de France de tennis de Roland-Garros à Paris, le 7 juin 2019.

Âgée de tout juste 23 ans, Estelle Lefébure a dû faire face au décès de sa mère, puis rebelotte à 36 avec la disparition de son père. Profondément traumatisée, la mannequin ne parle que très rarement de cette tragique perte. Pourtant, lors d'une interview accordée à Paris Match le 19 août 2021, la jolie blonde s'est confiée comme jamais.

Bien que très heureuse dans sa vie professionnelle autant que dans sa vie personnelle, Estelle Lefébure garde deux blessures profondes qui la suivent encore aujourd'hui, à 55 ans. Si la mannequin a aussi mal vécu la mort de ses parents, c'est surtout parce qu'elle n'y était pas du tout préparée. En effet, bien que son père soit décédé d'une leucémie le 16 septembre 1989 (le lendemain de son mariage avec David Hallyday), sa mère, elle, a succombé à ses blessures après avoir été violemment percutée par un camion, en 2002. Un souvenir traumatisant pour la belle blonde. "La perte brutale de mes parents fut très dure. Je n'étais pas préparée. Ça m'a fait grandir trop tôt. Je n'avais plus personne au-dessus de moi pour me surveiller. Plus personne pour me donner des leçons. Les seuls autorisés, mes parents, n'étaient plus là...", a-t-elle expliqué au magazine avec tristesse.

"Je vis encore des moments de tristesse"

Bien que les années soient passées, Estelle Lefébure pense encore régulièrement à son père et à sa mère. "Je vis encore des moments de tristesse à l'occasion d'une date ou d'un événement qui me les rappelle", a-t-elle déclaré avant d'affirmer être prête à tout donner pour revoir ses parents rien qu'un instant : "On me parle de la difficulté des parents Alzheimer, en Ehpad. Ça n'est pas une consolation ! Donnez-moi quelques jours avec mes parents, je les prends, peu importe leur état."

Au final, ce traumatisme a permis à l'actrice de prendre du recul sur la mort et de la percevoir autrement. "On craint trop la mort, en Occident. Mais elle fait partie du cycle de la vie ! J'en ai une autre approche parce qu'elle m'a frappée jeune", assure-t-elle pour conclure.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.