Elodie Gossuin revient sur les rumeurs concernant sa transsexualité

Elodie Gossuin revient sur les rumeurs concernant sa transsexualité
Elodie Gossuin au village lors des internationaux de France à Roland Garros, le 12 juin 2021.

Samedi 24 septembre 2022, au micro de RTL, Elodie Gossuin est revenue sur les débuts de son règne en tant que Miss France 2001. Lorsqu'elle concourt pour le titre de Miss Univers, des rumeurs disent qu'elle serait transsexuelle. L'ancienne reine de beauté s'est épanchée sur ses dernières.

Dans l'émission On Refait la Télé sur RTL, la miss France 2001 s'est confiée sur les rumeurs qui ont sévi quelques jours avant sa participation au concours de Miss Univers. Lorsqu'un site satirique rapporte en une cette dernière information, la reine de beauté pense donc qu'il s'agit d'une blague, d'un petit coup de communication. Elle a expliqué : "Je me souviens très bien, il y avait les deux infos du jour : Elodie Gossuin est transsexuelle et Jean-Luc Delarue a deux pénis." Elodie Gossuin déchante rapidement. Dès le lendemain, à Porto Rico, où se tient la compétition de Miss Univers, elle est convoquée dans les bureaux de délégations officielles. "(Ils étaient, ndlr) assis derrière un bureau et ils m'expliquent : c'est bon ça ne sert plus à rien on connait la vérité."

"J'ai vraiment été séquestré"

"Ils l'ont affirmé pour plein d'arguments différents : 'tu as de très grandes mains', Ce n'est pas pour autant que j'ai un grand pénis, j'ai juste des grandes mains", a-t-elle avoué. Si aujourd'hui celle qui évoquait récemment la rentrée de ses enfants avoue en rire, à l'époque des faits, elle était effondrée. La délégation de Miss Univers lui donne donc deux solutions : la disqualification ou faire un examen gynécologique devant caméras pour prouver qu'elle n'est pas transsexuelle. Enfermée dans une chambre d'hôtel par la suite, elle a affirmé : "J'ai vraiment été séquestré, ça a été un enfer pour voir Geneviève. Je me suis enfuie de l'hôtel (...) c'était un truc de fou."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.