Élodie Bouchez et Thomas Bangalter (Daft Punk) : Rare photo de leur fils Tara-Jay qui leur ressemble beaucoup

Élodie Bouchez et Thomas Bangalter (Daft Punk) : Rare photo de leur fils Tara-Jay qui leur ressemble beaucoupThomas Bangalter et Elodie Bouchez Thomas Bangalter et Elodie Bouchez lors de la soirée "Women in Motion" au Festival de Cannes. © Abaca

, publié le 12 octobre 2022

Elodie Bouchez, à retrouver dès aujourd'hui au cinéma dans "Simone, le voyage du siècle". Elle est la maman de deux garçons, nés de sa relation avec Thomas Bangalter, ancien membre des Daft Punk. L'occasion de voir à quoi ressemble Tara-Jay, leur fils aîné.

Simone, le voyage du siècle est à retrouver dès aujourd'hui dans les salles de cinéma. Un film tant attendu, qui retrace le destin de Simone Veil, figure importante du combat des femmes au 20e siècle. L'occasion de voir Élodie Bouchez exceller dans le rôle d'Yvonne Jacob, la mère de l'ancienne présidente du Parlement européen. L'actrice de 49 ans, lauréate du César 1995 en tant que meilleur actrice pour son rôle dans La vie rêvée des anges, crève effectivement l'écran dans ce biopic, alors qu'elle se montre habituellement plutôt discrète hors-caméra.

Ce que l'on sait sur sa vie en dehors des tournages, c'est qu'elle est en couple depuis 1999 avec Thomas Bangalter, membre du célèbre groupe de musique électro Daft Punk, et qu'ils sont parents ensemble de deux garçons, Tara-Jay (né en 2002) et Roxan (né en 2008). Deux enfants que le couple n'expose jamais, ce qui explique pourquoi il est rare de tomber sur une photo d'eux. Mais il en existe une de leur fils aîné, datant de 2015, sur laquelle il semble être le parfait mélange de son père et de sa mère.

Une famille comme les autres

En revanche, s'ils ne sont pas du genre à s'afficher publiquement en présence de leurs enfants, que ce soit devant la presse ou sur les réseaux sociaux, Élodie Bouchez et son chéri ne vivent pas pour autant leur célébrité comme un handicap, car ils n'en ressentent pas nécessairement l'impact sur leur vie et notamment sur leurs garçons. "Comme nous-mêmes ne sommes pas trop sollicités, nos garçons en bénéficient. Ils vont d'ailleurs dans une école publique de quartier. On pourrait bien entendu les inscrire dans des établissements où il n'y a que des enfants comme eux, on n'a rien contre d'ailleurs, mais pour l'instant on n'en voit pas la nécessité", déclarait l'actrice dans les pages de Gala il y a quelques années.

Même si leur notoriété était plus importante, cela ne semble pas les intéresser. "Je peux comprendre que l'on ait envie de monter les marches de Cannes au bras de son amoureux, par exemple, mais ce n'est pas mon cas", expliquait-elle également, alors que son compagnon a connu un succès international pendant des décennies sans pour autant révéler son identité (la marque de fabrique des Daft Punk étant de porter des caques qui recouvrent leurs visages, ndlr).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.