Disiz : Divorcé de la mère de ses 5 enfants et endetté, son secret pour remonter la pente

Disiz : Divorcé de la mère de ses 5 enfants et endetté, son secret pour remonter la penteDisiz La Peste (Sérigne M'Baye Gueye) à l'avant-première du film policier "L'Empereur de Paris" au cinéma Gaumont-Opéra à Paris, France. © Coadic Guirec/Bestimage © BestImage, Coadic Guirec

, publié le 18 janvier 2023

Disiz est l'exemple même du rappeur qui a réussi à s'affranchir de cette étiquette pour devenir un véritable artiste musical à part entière. Aujourd'hui couronné de succès, tout n'a cependant pas été simple puisqu'il a divorcé de la mère de ces cinq enfants et s'est endetté pour produire son dernier album.

C'est un euphémisme que d'affirmer que la carrière de Disiz est faite de hauts et de bas. Preuve en est avec la parution de son dernier disque en date, sobrement intitulé L'Amour, dévoilé le 18 mars 2022. L'album, porté notamment par le hit Rencontre (disque de diamant) avec le rappeur belge à succès Damso, a été unanimement salué par la critique ainsi que les fans, puisqu'il est d'ores et déjà certifié disque d'or.

Mais pour arriver à ce résultat, les mois qui ont précédé cette sortie ont été pour le moins douloureux pour celui qui se nomme Sérigne M'Baye Gueye à l'état civil. En effet, comme le relatent nos confrères de Télérama à travers un portrait dédié à l'artiste originaire d'Évry (91) dans leur numéro du 18 janvier, Disiz a divorcé d'avec sa femme avant cette nouvelle parution musicale.

L'artiste était marié avec elle depuis ses 19 ans. Il en a aujourd'hui 44. Elle est également la mère des cinq enfants du rappeur. Autant dire que cela a bouleversé le quotidien du chanteur dans sa vie privée, tout en lui donnant de l'inspiration pour le studio. Peut-être que le secret de L'Amour réside d'ailleurs bel et bien dans cette terrible rupture.

Mais les difficultés ne se sont pas limitées au cadre familial puisqu'elles sont aussi devenues financières. Toujours selon ce même article, Disiz a dû s'endetter pour ce nouvel album puisqu'il a du racheter son contrat à sa précédente maison de disques, pour pouvoir jouir de la liberté artistique et promotionnelle qu'il convoitait tant. Une décision pour le moins radicale, qu'il ne regrette pourtant pas le moins du monde.

Un divorce et des dettes

Il faut dire que son précédent disque, nommé Disizilla, paru le 14 septembre 2018, a été un échec, tant d'un point de vue d'estime que de popularité. Et dire que seulement un an auparavant, il signait son grand retour sur le devant de la scène avec Pacifique, véritable bijou sur lequel il pouvait reprendre Alain Souchon tout comme proposer ses créations éthérées, qui lui avait valu son premier disque d'or en 17 ans.

Car quand Disiz a goûté au succès pour la première fois, il s'appelait encore Disiz La Peste. C'était en 2000, il était alors un très jeune rappeur et sortait son premier album Poisson Rouge, sur lequel on pouvait retrouver le tube J'pète les plombs, morceau hommage au personnage interprété par Michael Douglas dans le monument du septième art qu'est Chute Libre de feu Joel Schumacher.

Il avait alors glané un double disque d'or, avant une terrible période de creux, si ce n'est d'errement, durant laquelle il a enchaîné les expérimentations plus ou moins inspirées. "Beaucoup d'albums qui n'ont pas marché", comme le confesse Disiz lui-même. Jusqu'à ce retour en grâce quasi-inespérée de ces dernières années, qui lui vaut de remplir à guichets fermés la salle Pleyel les trois prochains soirs, avant de partir sur une tournée des festivals qui s'annonce déjà éreintante. Quand on vous disait que son parcours était fait de hauts et de bas.

Il se produira à guichets fermés les 25, 26 et 27 Janvier 2023 à la Salle Pleyel.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.