Diam's revient sur son profond mal-être : "J'ai touché la folie du doigt"

Diam's revient sur son profond mal-être : "J'ai touché la folie du doigt"
Diam's lors du Paleo Festival à Nyon, le 23 juillet 2010.

Le 26 mai 2022 auprès du Parisien, Diam's, dont le documentaire "Salam" a été présenté au Festival de Cannes, est revenue sur cette période difficile lors de laquelle elle a fait plusieurs tentatives de suicide et a été internée en psychiatrie.

Son mal-être, Diam's l'aborde sans filtre dans son documentaire intitulé "Salam". "Je voulais que tout ça soit raconté, parce que ça a fait ce que je suis devenue aujourd'hui. Il faut comprendre que j'ai touché la folie du doigt. J'ai été folle", a indiqué au Parisien celle qui dénonce depuis le star system. "J'ai perdu la raison. J'ai été shootée par des médicaments qui m'éteignaient puis me désinhibaient", a-t-elle poursuivi.

"J'aurais dû être morte"

Finalement, c'est grâce à la foi et à sa conversion à l'islam que l'interprète de La Boulette est parvenue à remonter la pente. "J'ai l'impression de revenir de la mort. J'aurais dû être morte, a souligné l'amie de Vitaa. Généralement, les artistes ne sont plus là pour nous raconter pourquoi ils sont tombés dans les addictions, comme Amy Winehouse, pourquoi ils se sont tiré une balle dans la tête, comme Kurt Cobain. Si je n'avais pas ouvert le Coran un soir sur une plage de l'île Maurice et trouvé un sens à ma vie, je pense que je me serais vraiment foutue en l'air. À ce moment-là, j'étais encore à me battre pour les miens qui me disaient accroche-toi. Or moi, j'avais l'impression que tout était vain", a-t-elle relaté.

C'est un soir alors qu'une amie est allée prier que Diam's a ressenti le besoin de faire de même. "J'ai eu l'impression de parler à Dieu, ça a été très fort, immédiat. À partir de là, je voulais lui parler tout le temps", a-t-elle indiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.