Décès de Joël Robuchon : le parcours hors-norme du chef aux 32 étoiles

Décès de Joël Robuchon : le parcours hors-norme du chef aux 32 étoiles
Joël Robuchon au salon de la gastronomie des Outre-Mer à Paris, le 7 février 2015.

Joël Robuchon est décédé le lundi 6 août 2018 à l'âge de 73 ans, succombant à un cancer. Retour sur la façon dont ce génie de la cuisine a transformé la gastronomie française.

Né à Poitiers en 1945, Joël Robuchon est au départ destiné à rentrer dans les ordres. À douze ans, il intègre le séminaire afin de devenir prêtre catholique. C'est là qu'il découvre sa passion pour la cuisine, en aidant les religieuses de l'établissement. À 15 ans, l'adolescent devient alors apprenti cuisinier. Compagnon du devoir, il fait le tour de nombreux restaurants de France et s'initie à la nouvelle cuisine avant de débuter sa carrière à 28 ans à l'hôtel Concorde Lafayette à Paris.

Empire mondial de restaurants gastronomiques

En 1978, il décroche ses deux premières étoiles au Guide Michelin et commence à ouvrir ses premiers restaurants dans les années 1980. Élu chef de l'année 1987 par le Gault et Millau, il est ensuite distingué cuisinier du siècle deux ans plus tard. S'offre alors à lui une renommée internationale, notamment avec son restaurant Joël Robuchon, dans le 16e arrondissement parisien, reconnu meilleur restaurant du monde en 1994 par l'International Herald Tribune.

À 50 ans, il prend sa retraite de chef cuisinier et commence à animer dès 1996 des émissions culinaires dont la célèbre Bon appétit bien sûr, sur France 3. En 2003, il crée l'Atelier, un concept de restaurant gastronomique inspiré des bars à tapas espagnols. Il en ouvrira une quinzaine à travers le monde.

La recette la plus célèbre de Joël Robuchon - et aussi la plus facile à reproduire -, restera la purée de pommes de terres, considérée comme la meilleure du monde. Mais il serait dommage d'oublier la crème de chou-fleur au caviar, les raviolis de langoustines ou encore la tarte aux truffes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.