Corinne Masiero discriminée durant son enfance : ses douloureuses confidences

Corinne Masiero discriminée durant son enfance : ses douloureuses confidences
Corinne Masiero lors du photocall de la série "Boomerang" durant le Festival de la Fiction de La Rochelle, le 18 septembre 2021.

Bien connue du public, Corinne Masiero s'est forgée en traversant les dures épreuves de la vie. Dans une interview accordée au magazine Politis, parue le 16 juin 2022, la comédienne évoque notamment les discriminations qu'elle a longtemps subies durant son enfance.

Derrière cette personnalité haute en couleur qu'est Corinne Masiero se cache une femme qui a connu de douloureuses épreuves tout au long de sa vie. Originaire du Nord de la France et d'un foyer modeste, la complice de Christophe Dechavanne a longtemps été victime de discrimination, comme elle l'a confié dans les colonnes du magazine Politis le 16 juin dernier. "J'en ai pris, moi, des grosses claques !", a-t-elle commencé. Et d'évoquer un de ses terribles souvenirs : "En cinquième, quand j'ai changé de collège, j'ai subi cette prolophobie en raison de ma manière de parler. Chez moi, dans le Nord, on parlait en patois. On m'a dit : "Ton accent, c'est sale. Ici, on parle correctement." Tu imagines la violence ? (...) J'avais 12 ans !"

"Elle m'a dit de dégager"

À cette expérience douloureuse s'en ajoute une autre, qui encore aujourd'hui marque Corinne Masiero. Alors qu'elle prend des cours de danse pour poursuivre son rêve, sa professeure de l'époque brise tout espoir de la jeune fille. La raison ? Elle n'avait pas "la tenue qu'il fallait". "Je lui ai dit que je n'avais pas de sous. Ces habits, je ne pouvais pas me les acheter, se souvient la comédienne. Elle m'a dit de dégager - d'ailleurs, en plus de mes fringues, c'était ma taille qui n'allait pas. J'étais trop grande. Pas dans la norme", affirme t-elle. Et de conclure : "C'est ça, la prolophobie."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.