Clémentine Célarié : pourquoi elle a gardé son cancer du côlon sous silence

Clémentine Célarié : pourquoi elle a gardé son cancer du côlon sous silence
Clémentine Célarié lors du 14ème Festival du Film d'Angoulême, le 29 août 2021.

En pleine promotion de son livre intitulé Les Mots défendus, Clémentine Célarié a fait une triste révélation concernant sa vie privée. Invitée à se confier dans l'émission RTL Petit Matin le jeudi 4 novembre 2021, l'actrice a dévoilé s'être battue contre un cancer du côlon il y a de cela quelques années.

Ses fans ne s'attendaient pas à un tel coup de tonnerre et pourtant... Clémentine Célarié a avoué avoir développé un cancer dont elle est aujourd'hui guérie. Un pan de sa vie que la comédienne a choisi de garder sous silence pendant de nombreuses années avant de finalement décider de se confier au travers d'un ouvrage paru le jeudi 4 novembre 2021. Et si l'actrice a pris cette décision, c'est avant tout pour guérir son esprit meurtri par ce combat acharné. "Je me suis dit : 'bon il faut se fabriquer un médicament', et je me suis dit : 'Je vais faire ce livre', car j'avais besoin de m'adresser à quelqu'un, de m'adresser au public comme à un copain, ou un confident. Ce n'est pas parce qu'on a un cancer qu'on meurt. Parfois les gens vous regardent comme si vous étiez mort, mais non on n'est pas mort, on est là et puis c'est tout" a-t-elle expliqué dans un premier temps.

"La vérité peut soigner"

Aujourd'hui remise de son cancer, celle qui a vécu des violences conjugales avoue avoir gardé le silence par peur du regard des autres. "Je demande au public de ne pas me regarder avec un air de pitié. La crainte de ne pas dire bloque les choses alors que dire la vérité est déjà une forme de guérison en soi", a-t-elle déclaré avant d'assurer avoir eu "énormément de chance de vivre cette épreuve et d'en sortir".

Physiquement guérie, l'actrice a pourtant ressenti le besoin de mentalement se soigner. L'écriture d'un livre est alors apparue comme la seule et unique solution de passer définitivement à autre chose. "C'est pour ça que, la vérité, je voulais la dire. Et la vérité, elle fait avancer. En tout cas, moi j'en avais besoin. Si on reste dans l'hypocrisie, bien sûr qu'on risque rien mais c'est dommage parce que ça ne contribue pas à guérir. La vérité, elle peut soigner", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.