Claude François odieux ? Une ancienne claudette livre un témoignage édifiant

Claude François odieux ? Une ancienne claudette livre un témoignage édifiant
Claude François et ses "Claudettes" lors d'un show télévisé diffusé le 24 octobre 1977.

Ces dernières années, Claude François a été la cible de nombreux témoignages accablants visant directement son comportement et ses exigences. Qualifié d'homme strict, accusé parfois d'être odieux avec son entourage, l'artiste pâtit d'une réputation de plus en plus négative. Ce samedi 26 mars 2022, sur le plateau de TPMP People, deux anciennes claudettes sont, à leur tour, venues témoigner...

Elles s'appellent Carole et Ketty et ont été les fameuses "Claudettes" de Claude François durant les années 1970. Bien que fières de cette expérience incroyable, les deux femmes gardent quelques souvenirs mitigés du chanteur, notamment Ketty qui a souvent été la cible de terribles commentaires de la part de ce dernier. En effet, il semble que l'interprète de Je vais à Rio avait pour habitude de l'appeler "la bangala aux longues jambes". Un surnom graveleux et très connoté dont la danseuse se souvient encore. "Ça me choquait mais pour lui c'était un jeu et les gens ne savaient pas ce que voulait dire 'bangala'... Pour Podium - pour m'annoncer - il m'avait surnommée comme ça", a-t-elle révélé.

Un patron non pas raciste mais "dur"

Souvent la cible du caractère volcanique de Claude François, Ketty révèle avoir dû essuyer de nombreuses critiques acérées flirtant même souvent avec le racisme. Non content des performances artistiques de la jeune femme, le chanteur s'énervait souvent après elle. "Si j'ai engagé une noire, c'est pas pour qu'elle soit plus raide qu'une blanche !", lui aurait-il dit un jour. "Ça a été un électrochoc ! Le lendemain le tour de rein je savais le faire", a-t-elle assuré.

Mais ce n'est pas tout, alors qu'elle serait arrivée en retard aux répétitions, le chanteur l'aurait menacée d'un renvoi en lui sommant de "regagner son cocotier". Des remarques scandaleuses que les deux anciennes danseuses ne qualifient pas de racistes pour autant puisque l'artiste avait ce comportement avec tout le monde. Pour elle, leur patron était simplement "dur"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.