Christine Bravo de retour à Paris : elle a "honte" de la capitale

Christine Bravo de retour à Paris : elle a "honte" de la capitale
Christine Bravo lors de la conférence de presse de rentrée du groupe NRJ au Musée du Quai Branly à Paris, le 21 septembre 2017.

Samedi 11 juin 2022, Christine Bravo et son compagnon Stéphane Bachot se sont dit oui en Corse. Rentrés à Paris, ils ont dû faire face à la réalité... L'animatrice a même poussé un coup de gueule sur Instagram, pour dénoncer la saleté des rues parisiennes.

Après le conte de fées, la dure réalité d'un Paris empli d'ordures. Samedi 11 juin dernier, Christine Bravo et son compagnon Stéphane Bachot, se mariaient en Corse. Des images partagées par Jordan De Luxe ont pu révéler une animatrice radieuse, vêtue de blanc, lunettes de soleil sur le nez et bouquet champêtre en main. Un mariage idyllique, contrasté par la saleté parisienne.

De retour à la Capitale, Christine Bravo a découvert les rues remplies de déchets. Et celle qui n'a pas sa langue dans sa poche n'a pu contenir sa colère, qu'elle a déversée sur son compte Instagram.

Christine Bravo lance son propre hashtag

"Certains d'entre vous me demandent si j'ai délaissé ma péniche parisienne au profit de mon village corse. La réponse est non, mais voilà ce que j'ai découvert sur mon quai, à 200 mètres de Notre-Dame, à mon retour. Alors je me pose évidemment la question. Vivre dans le chaos et la crasse ou dans une Corse respectueuse de son environnement ? Et on va montrer cette honte au monde entier aux Jeux Olympiques ? Je suis révoltée. Dégoutée", s'est-elle exprimée, en accompagnant sa publication de plusieurs photos, où l'on peut constater l'amoncellement des ordures.

La complice de Laurent Ruquier n'en est pas restée là. En effet, elle a créé le hashtag Saccage Paris. Un combat qu'elle ne mène pas seule, puisque plusieurs personnalités ont déjà pointé du doigt le manque d'hygiène de la ville. On peut citer : Fabrice Luchini, Vincent Lindon ou encore Marc-Édouard Nabe. Maintenant, reste à savoir qui utilisera ce nouvel hashtag pour éveiller les consciences des Parisiens.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.