Charlene de Monaco aurait-elle cédé à la chirurgie ? Albert nie les rumeurs

Charlene de Monaco aurait-elle cédé à la chirurgie ? Albert nie les rumeurs
Charlene de Monaco lors du 71e Red Cross Ball Gala à Monte-Carlo, le 26 juillet 2019.

Depuis plusieurs mois, Charlene de Monaco déchaîne les passions. Cible de nombreuses rumeurs en tous genres, le couple princier ne cesse d'intervenir dans les médias pour mettre fin à ces bruits de couloirs. Interrogé par Stéphane Bern, dans le cadre d'une interview pour Paris Match parue le 25 novembre 2021, le prince Albert a nié les nouvelles rumeurs concernant son épouse.

À peine revenue dans l'Hexagone, Charlene de Monaco a déjà de nouveau quitté sa famille pour s'isoler et terminer sa convalescence loin des regards indiscrets. Depuis peu, des rumeurs attestant que la princesse aurait eu recours à des opérations de chirurgie esthétique se sont ajoutés aux rumeurs de séparation. Pour le prince Albert, c'est la goutte d'eau. Dans une interview accordée à Paris Match, le papa de Jacques et Gabriella a tenu à mettre les choses au clair une bonne fois pour toutes. "Je connais les rumeurs. La princesse ne souffre d'aucune maladie grave ou incurable. Ce n'est pas davantage un problème de couple et il n'y a eu aucune opération de chirurgie esthétique ! C'étaient uniquement des problèmes dentaires, de cloison nasale et de sinus... Je ne veux pas trahir le secret médical mais seule la sphère ORL était concernée", a-t-il martelé.

"Laissez-nous tranquille !"

S'il a déjà tenté de faire taire les rumeurs à de nombreuses reprises, le prince Albert semble aujourd'hui perdre un peu son calme. Bien décidé à protéger sa vie privée, il n'hésite pas à demander directement aux journalistes de se tenir loin de lui et de sa famille. "Comme cela ne satisfait pas les médias, chacun y est allé de sa petite théorie et de son petit commentaire (...) Charlene a besoin de calme, de repos, de tranquillité et d'apaisement. Je le dis gentiment : laissez-la tranquille, laissez-nous tranquille pendant quelque temps !", a-t-il ensuite insisté, visiblement fatigué par ces sollicitations médiatiques incessantes. Espérons que son souhait soit entendu...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.