"Ces saloperies vous niquent la mémoire" : Laurent Baffie fait des révélations sur sa santé mentale

"Ces saloperies vous niquent la mémoire" : Laurent Baffie fait des révélations sur sa santé mentaleLaurent Baffie parle de ses angoisses qui l'oblige à avoir toujours un Lexomil sur lui. © BestImage, Jack Tribeca

, publié le 23 novembre 2022

Connu pour clasher en une phrase les invités d'une émission, Laurent Baffie est aussi un homme hypersensible, rongé par une multitude d'angoisses. Il se confie sans tabou sur RTL au micro de Flavie Flament.

On le connaît sniper mais Laurent Baffie est loin d'être seulement un auteur qui dézingue à tout va sur les plateaux télé ou dans ses spectacles. En promotion pour la sortie de son ouvrage, tout simplement intitulé Le Dictionnaire de Baffie - L'intégrale, l'humoriste dévoile un autre visage au cours de ses interviews et fait des confidences fortes et intimes, comme celles réalisées dans sa maison où il officie en tant que sociétaire des Grosses Têtes, .

Dans sa jeunesse, Laurent Baffie se rêvait artiste mais ne savait pas trop comment y parvenir. Il a voulu alors devenir comédien mais l'écriture lui est venue en premier et il a montré sa plume efficace. C'est même lui qui a créé ce métier qui fait fureur dans les talk shows désormais, celui de sniper. Il l'a été pour Thierry Ardisson notamment, frôlant parfois les limites du raisonnable - son amie Nolwenn Leroy et sa robe soulevée s'en souviennent. Cependant, ses répliques ont plus souvent fait mouche que choqué le public, de quoi le rendre fier d'avoir pu faire "un boulot" avec ce qu'on lui reprochait quand il était "gosse".

Il m'est arrivé de penser que je faisais un AVC
Derrière cette aptitude à rebondir sur chaque phrase et à montrer un esprit très vif, se cache toutefois un homme très sensible. Sur RTL, il a aussi pu expliquer à quel point cela influait sur son quotidien car il peut être plus que anxieux et a toujours un sur lui : "La raison pour laquelle je perds pas mal la mémoire, car ces saloperies vous niquent la mémoire, j'ai toujours un quart de Lexomil dans la poche de mon jean, que je touche avant de monter sur scène. J'ai une bouffée d'angoisse donc je le touche et je ne le prends presque jamais. Mais si je ne l'ai pas, là, je fais une crise d'angoisse. Il m'est arrivé en montant sur scène de penser que je faisais un AVC et de jouer quand même, mais ça va beaucoup mieux."

Laurent Baffie précise ensuite à son interlocutrice Flavie Flament que cette angoisse ne se situe pas seulement d'un point de vue professionnel, mais aussi privé. Celui qui a effectué une impressionnante transformation physique explique : "Je suis quelqu'un de très angoissé avec des angoisses métaphysiques, depuis toujours." Il finira le sujet sur une note teintée d'autodérision quand il admet parfois être très facilement ému : "Je peux pleurer devant Top Chef moi !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.