Cauet a-t-il embrassé une chanteuse de force ? "Je me sentais hyper mal..."

Cauet a-t-il embrassé une chanteuse de force ? "Je me sentais hyper mal..."Sébastien Cauet retourne à Marle, sa ville natale, et inaugure la piscine municipale qui porte son nom. © Claude Dubourg/Bestimage © BestImage

, publié le 12 octobre 2022

Elle mène aujourd'hui une carrière internationale et a pris un peu de temps pour elle, pour s'occuper de son premier enfant. Mais Yelle a pris le temps de raconter une mésaventure très désagréable à la journaliste Chloé Thibaud pour son livre "Toutes pour la musique".

Elle a critiqué le sexisme ordinaire très tôt dans sa carrière musicale. Pour autant, son titre Je veux te voir n'a malheureusement pas protégé Yelle de toutes les attaques. C'est ce que la chanteuse raconte dans le livre Toutes pour la musique, de la journaliste Chloé Thibaud, qui recueille les témoignages de l'artiste, mais aussi ceux de ses consoeurs Françoise Hardy, Lio, Yseult ou encore Elodie Frégé.

J'étais hyper cataloguée parce que je parlais de sexe
Yelle s'était fait connaître en 2006 avec Je veux te voir, une chanson aux paroles acerbes qui prenait pour cible les membres du groupe TTC, notamment à cause de ce qu'ils racontaient dans Girlfriend. "On me parlait super mal ou j'étais hyper cataloguée parce que je parlais de sexe dans mes chansons, se souvient-elle. Je pense que je n'étais pas assez 'armée' pour y répondre à ce moment-là mais qu'aujourd'hui je vivrais ça différemment". Le grand public a découvert la bretonne, encore davantage, en 2008 quand elle a uni sa voix à cette de Michael Youn dans la parodie musicale Parle à ma main. C'est cette année-là, justement, qu'elle a été invitée dans une émission du présentateur Sébastien Cauet... et qu'elle aurait vécu une expérience très désagréable.

Sur le coup, j'ai minimisé le truc
"Sur le plateau, à la fin de l'émission, Cauet est à côté de moi et il tend la joue en me disant genre 'Fais-moi la bise, on a terminé'. Je m'approche et, évidemment, au dernier moment, il tourne la tête et m'embrasse sur la bouche, assure-t-elle. Sur le coup, j'ai minimisé le truc. Je me disais que c'était une blague potache vraiment nulle, que c'était pas dramatique, mais en même temps je me sentais hyper mal. Parce qu'on m'avait fait un truc que je n'avais pas envie qu'on me fasse, à une heure de grande écoute, dans une émission très regardée." C'est avec beaucoup de recul que Julie Budet, a.k.a Yelle, repense à cet épisode de sa carrière. Si elle veut raconter cette agression, c'est sans doute, aussi, pour protéger les générations futures. En couple avec le DJ Grand Marnier, elle a, très récemment, donné naissance à son premier enfant...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.