Carla Bruni : "J'aime être reconnue et j'en ai besoin"

Carla Bruni : "J'aime être reconnue et j'en ai besoin"
Carla Bruni-Sarkozy à la montée des marches du film "De son vivant" lors du 74ème Festival International du Film de Cannes, le 10 juillet 2021.

Dans une interview au magazine Egoïste, paru en kiosque le 27 septembre 2021, l'ex-première dame de France s'est exprimée sur son grand besoin de reconnaissance, qu'elle partage d'ailleurs avec Nicolas Sarkozy.

"Carla rêve d'être la femme la plus aimée au monde", avait déjà déclaré Jean-Jacques Goldman à propos de Carla Bruni. En apprenant l'existence de cette phrase lors de son entretien avec Egoïste, l'intéressée n'a pas tenté de cacher ce besoin d'amour, bien au contraire. "Elle m'enchante, cette phrase, a-t-elle réagi. Je ne la connaissais pas, je ne sais pas s'il l'a vraiment dite, mais elle est vraie, totalement vraie..."

Carla Bruni "adore" être connue

Celle qui interdit à ses enfants de se faire tatouer a très longtemps été admirée lors des défilés de mode. Son métier de mannequin, elle l'a d'ailleurs "adoré". "Et c'est vrai, j'aime la reconnaissance. J'en retire une satisfaction profonde. J'aime être reconnue et j'en ai besoin. Être connue, ça ne me gêne pas du tout, au contraire, j'adore ça", a-t-elle concédé.

"C'est un trait commun que je partage avec mon mari. Nous sommes des mendiants de reconnaissance. J'ai l'impression que lui et moi avons le même narcissisme", a poursuivi l'épouse de Nicolas Sarkozy. Leur amour l'un pour l'autre les aide à combler ce besoin de reconnaissance qu'elle qualifie de "puits sans fond" : "On a envie d'être aimée chez soi, dans son immeuble, dans son quartier, dans le monde. Il y a encore tellement d'endroits où personne ne m'aime que c'est insupportable !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.