"Ça me dépasse" : Pourquoi la mère de Jonathann Daval a été choquée par les parents d'Alexia

"Ça me dépasse" : Pourquoi la mère de Jonathann Daval a été choquée par les parents d'AlexiaLes parents d'Alexia, Isabelle et Jean Pierre Fouillot quittent le bureau du juge d'instruction après une confrontation avec Jonathann à Besançon © BestImage

, publié le 4 décembre 2022

Martine Henry est la mère de Jonathann Daval et cinq ans après le meurtre d'Alexia, elle a souhaité exprimer sa version de l'affaire dans un livre, "Moi, maman de Jonathann". Dans cet ouvrage, elle revient sur son fils et sur le déroulé des faits. Elle dresse un portrait de son ancienne belle-fille qu'elle souhaite volontairement nuancer, mais aussi des parents de la victime...

Quelle place donner à la mère d'un homme coupable du pire ? Une réponse difficile à donner mais Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, a décidé de se saisir de sa plume pour parler de ce qu'elle a ressenti et comment elle a vécu ce drame. Un an après le livre des parents d'Alexia, elle dévoile son ouvrage, écrit en collaboration avec Plana Radenovic, qu'elle a intitulé tout simplement Moi, maman de Jonathann (éditions Michalon). Si elle ne nie pas les faits, elle veut présenter un autre visage de son fils. En faisant cela, elle fait aussi un portrait différent d'Alexia et sa famille, quitte à ne pas faire l'unanimité avec sa vision des choses.

C'est le 2 novembre 2017 qu'est organisée une conférence de presse à la mairie de Gray. Martine Henry raconte comment s'est déroulé cet événement et souligne quelque chose que la mère et la soeur d'Alexia ont fait et qui l'a profondément marqué : "Juste avant d'entrer dans l'arène, avec Florent, on était chez eux, chez les Fouillot. J'ai été extrêmement choquée d'entendre Isabelle Fouillot dire à Stéphanie Gay, la soeur d'Alexia, qu'il fallait qu'elles fassent faire un brushing, car elles ne pouvaient pas y aller comme ça. Dans un moment pareil, penser à son apparence... Ça me dépasse. Complètement. Ce n'est pas ma façon de voir les choses."

Sa volonté de nuancer l'histoire

Dans le livre, Martine Henry revient sur la naissance de son fils, sa rencontre et sa relation avec Alexia qu'il avait épousée en 2015 mais qu'il fréquentait depuis 2004. Elle s'attache à raconter la découverte du crime et l'instruction, le procès et la prison - le coupable se trouve à la maison d'arrêt de Dijon -, les répercussions médiatiques de l'affaire ainsi que les soutiens qu'elle a reçus. Son but, présenter l'affaire d'un point de vue autre que celui des proches de la victime, pour nuancer l'histoire et montrer que, selon elle, dans ce terrible drame, rien n'est tout noir ou blanc. Elle s'attache aussi à afficher tout le soutien qu'elle offre à son fils, au-delà des actes mais aussi des rumeurs. Une position controversée mais qu'elle assume.

Moi, maman de Jonathann de Martine Henry aux éditions Michalon

Vos réactions doivent respecter nos CGU.