People

"C'est qui elle ?" : Léa (Star Academy) sublime dans une robe moulante et décolletée, un ancien prof choqué !

Léa, finaliste de la nouvelle saison de la "Star Academy", sur Instagram © Instagram

Ceux qui pensaient qu'on n'entendrait plus parler de Léa à sa sortie de la Star Academy se sont définitivement trompés. L'élève star de Dammarie-les-Lys est loin d'avoir dit son dernier et semble bien décidée à continuer de briller. Sur les réseaux sociaux, il n'y en a que pour la jolie Léa Haddad, de son vrai nom. La jeune chanteuse s'amuse de sa nouvelle célébrité et assure comme une pro au jeu de la communication. Quand elle n'est pas en train de dévaliser les boutiques avec Enola, c'est d'Anisha qu'elle parle en évoquant leurs relations qui intriguent. Là où on ne l'attend pas, Léa surprenait récemment ses fans avec des images d'elle ne quittant pas la salle de sport. Cette fois-ci, elle subjugue dans une robe sensuelle au décolleté renversant et va même jusqu'à troubler un de ses anciens profs.

Elle est comme là Léa, toujours pleine de surprises. Sur Instagram, elle a ainsi pris la pose avec le make up artist Lucas Dioslo vêtue d'une robe noire sublime, faite de manches transparentes et d'une décolleté audacieux. "Regardez comment je suis belle et je suis bonne", lâche l'ancienne élève de la Star Academy, arrivée dans le carré final. Maquillée par l'artiste, elle a dévoilé son look avec fierté. Elle qui a visiblement harcelé le maquilleur avant d'être connue, peut désormais enfin travailler avec lui. Maquillée, coiffée - elle qui semble avoir plus de mal à dompter sa chevelure - et habillée comme une star, elle a impressionné ses abonnés et pas que...

Un ancien prof ne la reconnaît pas

En effet, dans les commentaires, on peut noter à quel point Coach Joe, le prof de sport des élèves de cette édition a bien du mal à reconnaître celle qui faisait la diva à ses cours. "C'est qui elle??", écrit le sportif et coach de stars.

Il faut dire que Léa Haddad semble parfaitement switcher entre tous les styles, elle qui ne quittait pas ses joggings dans le château. Désormais, elle se révèle être aussi une véritable femme fatale. Les gens sont prévenus, Léa n'a pas fini de faire parler d'elle.

publié le 6 décembre, Ari Guardiola, Purepeople

Liens commerciaux