Britney Spears : pourquoi ses enfants auraient décidé de ne plus la voir

Britney Spears : pourquoi ses enfants auraient décidé de ne plus la voir
Britney Spears sur la scène du "Pride Festival" dans le Preston Park à Brighton, le 4 août 2018.

Britney Spears serait encore dans la tourmente ! En effet, son ex-mari Kevin Federline vient de frapper. Dans une récente interview accordée à ITV News, qui n'a pas encore été diffusée, il règlerait ses torchons sales avec la chanteuse.

En effet, le Daily Mail a révélé samedi 6 août 2022 que les fils de Britney Spears, Preston et Jayden - qui n'étaient pas présents lors de son mariage - ne souhaiteraient plus la voir. La raison ? Ils auraient du mal à accepter les dernières publications dénudées de leur mère sur les réseaux, à en croire les informations du journal britannique, qui a pu se procurer des extraits de l'interview en avance. "Les garçons ont décidé de ne pas la voir pour le moment. Cela fait quelques mois qu'ils ne l'ont pas vue. Ils ont pris la décision de ne pas aller à son mariage", y rapporterait Kevin Federline selon le Daily Mail. Et d'ajouter : "J'essaie de leur expliquer : 'Écoutez, c'est peut-être juste une autre façon pour elle de s'exprimer.' Mais cela n'enlève rien à ce que cela leur fait. C'est dur. Je ne peux pas imaginer ce que ça fait d'être un adolescent qui doit aller au lycée."

Britney Spears réplique

Attristée de la situation, Britney Spears n'a pas tardé à réagir sur les réseaux sociaux via une story Instagram. "Cela m'attriste d'apprendre que mon ex-mari a décidé de commenter la relation que j'entretiens avec mes enfants (...) Comme nous le savons tous, élever des adolescents n'est jamais facile pour personne", a-t-elle posté, précisant : "Le fait que cela soit fondé sur mon Instagram m'inquiète, c'était bien avant Instagram. Je leur ai tout donné. Un seul mot : blessant. Je vais le dire, ma mère m'a dit : 'Tu devrais les donner à leur père'. Je partage ceci car je le peux... Passez une bonne journée les amis !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.