People

Black M bâché par Léa Djadja : il a voulu l'embrasser, ça a mal fini...

Léa Djadja et Black M sur Instagram. © Instagram, Black M

On le sait, leur histoire d'amour est très belle... et elle dure, surtout, depuis bien longtemps ! Léa Djadja et Black M se sont rencontrés le tournage du titre Wati bon son, du groupe Sexion d'Assaut, et le chanteur avait eu un véritable coup de coeur pour la jeune femme. Aujourd'hui, ces deux-là sont mariés et ont deux beaux enfants, Isaac, né le 13 mars 2012 et Sinaa, qui a récemment fêté ses 2 ans, en septembre dernier. Pourtant, les choses partaient très mal entre eux puisque l'attirance n'allait, au tout début, que dans un sens.

Je me suis fait friendzoner chez elle Comme elle l'explique dans son livre Apprendre à s'aimer en 365 jours, paru aux éditions Marabout, Léa Djadja avait signé, pour ce job, l'un de ses tous premiers contrats. La maquilleuse souhaitait donc rester professionnelle jusqu'au bout des ongles, et ne surtout pas céder aux avances répétées de Black M. Questionné sur la personne qui avait fait le premier pas dans ce couple, lors d'une interview accordée à la matinale du Mouv', le rappeur n'a pas pu s'empêcher de revivre ces premiers instants avec douleur. "Je me suis fait bâcher, je me suis fait friendzoner chez elle, rappelle-t-il. J'ai essayé de l'embrasser chez elle et voilà, elle m'a mis.... un bâche. A domicile."

Peu ont parié sur nous, mais ça fait treize ans... Une fois qu'elle a craqué, en revanche, Léa Djadja ne s'est plus jamais privée de rien. Elle a même épousé Black M - Alpha Diallo de son vrai nom - 3 mois après avoir officiellement accepté d'être sa petite amie. "Oui, c'est très tôt. Peu ont parié sur nous, mais ça fait treize ans et je pense qu'on a bien fait, affirmait-elle récemment auprès de Purepeople. Ma mère était un peu sur le qui-vive. Elle regardait tout ce qui se passait, elle était très observatrice. Les parents d'Alpha ont été rassuré après m'avoir rencontrée parce que, quand on nous voyait, ça paraissait évident." Le pari était peut-être risqué à l'époque mais l'avenir leur a prouvé qu'ils avaient eu raison de se dire "oui".

publié le 7 décembre, Gonzague Lombard, Purepeople

Liens commerciaux