Bella Hadid dévoile sa poitrine au défilé Stella McCartney, devant Tina Kunakey et Carla Ginola bien au chaud

Bella Hadid dévoile sa poitrine au défilé Stella McCartney, devant Tina Kunakey et Carla Ginola bien au chaudBella Hadid - Défilé prêt-à-porter printemps-été "Stella McCartney" lors de la fashion week de Paris. © BestImage

, publié le 3 octobre 2022

Bella Hadid a fait sensation lundi 3 octobre au défilé Stella McCartney de la Fashion Week de Paris en défilant dans une tenue transparente mettant en valeur sa poitrine. Tina Kunakey et Carla Ginola portaient quant à elles des vêtements bien plus chauds à leurs arrivées à l'événement.

À seulement 25 ans, Bella Hadid n'en finit plus d'impressionner. La top model d'origine palestinienne a, une nouvelle fois, marqué les esprits sur un podium lundi 3 octobre à l'occasion du défiléStella McCartney, organisé dans le cadre de la Fashion Week de Paris. Elle s'est présentée, aux côtés de sa soeur Gigi, dans une robe beige, moulante et transparente, dévoilant ainsi sa silhouette de rêve et notamment sa poitrine. La belle brune a également fait le show dans une tenue 100% noire, mettant en valeur son bas du ventre.

Tina Kunakey a répondu présent pour assister à cette prestation, elle qui portait une tenue bien plus hivernale : un gros manteau en laine marron-bordeaux. Tout comme la femme de Vincent Cassel, Carla Ginola était bien au chaud à son arrivée au centre Georges-Pompidou, dans une veste gris clair très épaisse, fermée à l'aide d'une ceinture noire comme un kimono. À noter, que Tony Parker, avec sa compagne Alizé Lim, Paris Jackson, Daphné Burki, Ellie Goulding ou encore Léna Situations étaient également présents pour voir Bella Hadid dans toute sa splendeur.

Un moment merveilleux
Vendredi dernier, celle qui a été élue plus belle femme du monde en octobre 2019 par un chirurgien esthétique, faisait déjà sensation auprès des observateurs de la Fashion Week, lors du défilé Coperni. Alors qu'elle s'était dévoilée presque nue, ne portant qu'un string chair, elle s'était retrouvée, en l'espace de quelques secondes, recouverte par une espèce de poudre blanche, pulvérisée à l'aide d'un spray par trois hommes. Une étrange substance qui s'était figée sur les formes de la modèle avant de se transformer en une robe sexy et minimaliste, aux épaules dénudées et fendue au niveau des jambes.

Un instant magique, déjà considéré comme l'un des plus marquants de cette Fashion Week parisienne et qui restera très certainement gravé dans l'Histoire de la mode. "Nous n'allons pas gagner d'argent grâce à cela, mais c'est un moment merveilleux, une expérience qui aura suscité des émotions", avait expliqué l'un des designers de cette "tenue", dans les colonnes de Vogue Buisness.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.