Ayem Nour dévoile une photo de son corps meurtri, Vincent Miclet crie au mensonge... la guerre continue

Ayem Nour dévoile une photo de son corps meurtri, Vincent Miclet crie au mensonge... la guerre continueAyem Nour - Enregistrement de l'émission "TPMP People (Touche Pas à Mon Poste)", présentée par M.Delormeau, et diffusée sur C8 © Jack Tribeca / Bestimage © BestImage, Jack Tribeca

, publié le 23 novembre 2022

Le 22 novembre 2022, les abonnés Instagram d'Ayem Nour ont pu découvrir une nouvelle publication. Une photo sur laquelle la peau de la maman d'Ayvin est marquée, laissant penser qu'elle était victime de violence. Son ex-compagnon Vincent Miclet n'a pas tardé à réagir.

L'histoire ne faisait en réalité que commencer le 15 novembre 2022. Vincent Miclet a accusé son ancienne compagne Ayem Nour d'avoir enlevé leur fils Ayvin (6 ans). Depuis, les anciens tourtereaux règlent leurs comptes sur les réseaux sociaux. Chacun a d'ailleurs posté une nouvelle publication, le 22 novembre.

"Lundi matin après avoir déposé mon fils a l'école américaine, sa maman Ayem Nour en complicité avec sa mère Farida l'a enlevé de l'école sans mon consentement et jusqu'à l'heure où je vous parle, nous n'avons aucune nouvelle de Ayvin. Une plainte a été déposée aux autorités marocaines. Mon fils se trouve sur le sol marocain mais je ne sais pas où... Quiconque puisse le voir ou le localiser, veuillez s'il vous plaît m'en informer. Merci", avait posté Vincent Miclet. Puis, il avait partagé la story d'un blogueur qui expliquait qu'Ayem Nour avait fait le choix de récupérer son fils dans le dos du papa, car il aurait arrêté de lui verser "sa petite pension de 5K avec laquelle elle paye ses dettes et le loyer de sa maison de campagne".

Très vite, Ayem Nour a souhaité réagir. Rappelons tout d'abord que l'enfant était, d'un commun accord, scolarisé au Maroc et que les parents avaient la garde partagée une semaine sur deux. Pourtant, quand elle aurait prévenu Vincent Miclet qu'elle allait le chercher sur son tour de garde, l'homme d'affaires de 57 ans n'aurait pas répondu. La belle brune de 33 ans s'y serait tout de même rendue, avec sa maman Farida. Après quoi, l'alerte enlèvement a été postée. Elle est donc allée voir les autorités avec les documents lui donnant la garde de l'enfant. Le tribunal a conclu qu'il n'y avait pas d'enlèvement. Et depuis, elle fait tout pour rentrer en France avec Ayvin comme elle l'a confié dans Touche pas à mon poste, le 16 novembre. Mais le père de famille détient son passeport, son fils et elle sont donc bloqués. Le tribunal confirmant la garde à Ayem a demandé - mais ne peut le contraindre - de rendre le passeport.

Photo choc' d'Ayem Nour

Depuis, Ayem Nour fait part de sa détresse sur Instagram. Elle a notamment assuré que la situation devenait "dramatique et dangereuse" et qu'elle s'apprêtait à dévoiler des informations qu'elle avait "gardées jusqu'ici secrètes". Le 22 novembre, elle a donc posté une photo qui n'est pas passée inaperçue. Elle y pose de profil et immédiatement, on constate de grosses marques rouges au niveau du cou. "2016, désormais je vais vous révéler toute la vérité", peut-on lire en légende. Les internautes, qui ont immédiatement supposé qu'elle était battue par son ex, ont tenu à la soutenir.

Vincent Miclet n'est pas passé à côté. Et il a souhaité réagir en écrivant : "Tes mensonges sont ta vérité ! Nous ne sommes pas dans la télé-réalité, nous sommes dans la RÉALITÉ ! Attendons le verdict..."

Affaire à suivre donc.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.