Ary Abittan, accusé de viol : confronté à sa plaignante, deux autres témoignages révélés

Ary Abittan, accusé de viol : confronté à sa plaignante, deux autres témoignages révélésExclusif - Ary Abittan, mis en examen pour viol, a été confronté à sa plaignante selon les informations du JDD. © BestImage, Gaffiot-Moreau

, publié le 14 octobre 2022

L'acteur Ary Abittan (48 ans), mis en examen pour viol, a fait face à sa plaignante ce 12 octobre 2022 selon le "Journal du dimanche". Le journal dévoile également des informations exclusives sur l'instruction : deux témoignages de femmes qui ont fait part du comportement de la star française.

Ary Abittan a finalement été confronté à son accusatrice, après sa mise en examen pour de faits de "viol", le 2 novembre 2021. L'acteur de 48 ans a fait face à la jeune femme devant un juge d'instruction parisien, selon les informations exclusives du . Chacune des parties s'est exprimée, permettant à la justice d'avancer sur cette affaire qui laisse leurs vie en suspens depuis des mois. L'avocate d'Ary Abittan, Me Caroline Toby, n'a pas répondu aux questions du JDD, tout comme le conseil de la plaignante, Me Arash Derambarsh.

"J'ai toujours été prévenant avec les femmes, à l'écoute. J'ai toujours été un garçon généreux avec les femmes. Je consomme, mais toujours de manière authentique et vraie", a déclaré le comédien à la carrière mise à mal depuis le scandale, qui nie depuis le début avoir abusé de sa partenaire. Un discours qu'il a tenu devant les enquêteurs du premier district de police judiciaire, où il avait été placé en garde à vue, comme devant le magistrat-instructeur qui l'a mis en examen. Pour lui, il s'agit uniquement de relations consenties avec la plaignante.

La version de la présumée victime est la suivante : après un premier rapport sexuel consenti avec Ary Abittan au cours de la soirée du 30 octobre 2021, elle se serait vu imposer un acte de sodomie et aurait exprimé son désaccord. Après être partie se réfugier chez une amie, elle a fait constater par un médecin d'une unité médico-judiciaire (UMJ) plusieurs lésions corporelles au niveau de ses parties intimes quelques heures après les faits décrits. À l'époque des faits rapportés, Ary Abittan, père divorcé de trois enfants, était - et est toujours - en couple avec Sarah-Line Attlan, sa compagne depuis trois ans.

Deux autres témoignages de femmes divulgués

Deux témoignages ont désormais été versés au dossier indique le JDD. Le premier, déposé fin août 2022, vient d'une actrice qui ne souhaite pas porter plainte ni engager une démarche judiciaire. Les faits auraient eu lieu durant un tournage. Derrière un paravent en sous-vêtement, elle aurait vu Ary Abittan surgir et la toucher sur tout le corps. "Il avait les yeux rieurs. Il me touchait partout, on aurait dit qu'il avait mille mains, les seins évidemment, les bras, j'avais l'effet d'un mille pattes sur moi", a-t-elle déclaré aux enquêteurs. Repoussé, il aurait réagi ainsi : "ouais ok zéro humour on va bien se marrer avec toi, connasse."

Tout le monde baissait les yeux ou regardait ailleurs.
La comédienne a ensuite décrit un deuxième incident, au cours duquel il aurait mis son pied sur son entrejambe sous une table. Une nouvelle fois, elle le repousse : "J'ai explosé, je me suis levée d'un coup, j'ai poussé la table, je lui ai dit qu'il était dégueulasse (...) Tout le monde baissait les yeux ou regardait ailleurs. Ary Abittan m'a traité de folle, que je prenais mes désirs pour des réalités." Le réalisateur serait ensuite allée la voir pour lui demander de faire profil bas car le comédien était la star du film, "le nouveau Bourvil".

Le second témoignage vient d'une femme qui l'a rencontré lors d'une soirée privée. Après avoir échangé son numéro avec lui, elle est rapidement recontactée par le héros de la saga Qu'est-ce qu'on a fait au bon dieu ?. Elle a alors été dérangée par son attitude brusque et s'est écartée considérant que les choses allaient trop vite. Il aurait alors décidé de plier son linge devant elle. "Il m'a dit qu'il avait des troubles obsessionnels compulsifs et que sa vie était compliquée. Il avait un comportement qui n'est pas celui de quelqu'un de normal, d'un homme qui cherche à séduire une femme ; c'était trop bestial et maintenant, il se comportait comme un enfant qui n'arrive pas à gérer sa frustration", explique cette femme. Par la suite, il n'aurait jamais voulu s'expliquer avec elle de son comportement.

Je n'ai aucun intérêt personnel à témoigner aujourd'hui
Si elle a souhaité témoigner a posteriori, c'est pour montrer son soutien à l'accusatrice : "J'ai vu qu'il s'agissait d'une jeune fille, que cela avait dû être dur pour elle. Je ne la connais pas du tout. Je n'ai aucun intérêt personnel à témoigner aujourd'hui ; cela peut d'ailleurs me causer des problèmes. Mais je me suis dit que si j'avais été plus jeune lorsque j'ai rencontré Ary Abittan, il me serait arrivée la même chose qu'elle. Je voulais que cette jeune femme sache qu'elle n'était pas la seule à avoir souffert du comportement de Ary Abittan (...) Je pense qu'il ne se rend pas compte du mal qu'il peut faire."

Ary Abittan reste présumé innocent des faits reprochés jusqu'au jugement définitif de cette affaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.