Arielle Dombasle : "Je suis très material girl"

Arielle Dombasle : "Je suis très material girl"
Arielle Dombasle lors de la cérémonie de clôture du Festival 2 Valenciennes, le 24 mars 2019.

Personnalité toujours atypique dans le paysage des people français, Arielle Dombasle a accordé une longue interview à Vanity Fair. Dans l'entretien, publié le 3 février 2022, l'épouse de BHL s'est notamment confiée sa vision du beau et sur son enthousiasme pour les réseaux sociaux.

Actrice, réalisatrice, personnalité à la fois mondaine et exubérante, tantôt géniale, parfois déconcertante, voilà autant de caractéristiques qui définissent Arielle Dombasle. À ces nombreux traits, celle qui dit aimer "le beau par le moins" ajoute elle-même une nouvelle couche à son portrait composite. "Je suis très material girl. J'ai grandi parmi les collections d'objets asiatiques et précolombiens. J'aime ça, l'idée de la collection : les flacons de parfum à un moment, les boîtes à poudres à un autre, les livres, les lettres tout le temps (...).", déclare-t-elle.

Avatars numériques et Grindr à Venise

Toutefois, et même si elle aime la beauté des choses matérielles, l'épouse de BHL n'en reste pas moins une femme moderne et, surtout, connectée. En effet, celle qui dévoilait récemment les prouesses sexuelles de son mari, confie apprécier particulièrement les possibilités infinies offertes par les réseaux sociaux : "Instagram, c'est ma petite boîte aux lettres. (...) On vit quand même à l'époque des algorithmes et de l'intelligence artificielle, autant s'en faire des alliés. C'est quand même fantastique, l'idée de pouvoir être un dragon, une diva, Peter Pan en un clic... C'est très amusant."

La franco-américaine raconte même trouver une certaine poésie aux applications de rencontres : "J'étais à Venise avec des amis homos très aventuriers, on a fait du Grindr au Palazzo Veneziano. Ça a marché, la rencontre a eu lieu. Alors oui, c'est grâce aux nouvelles technologies, mais le merveilleux hasard est là malgré tout. C'est absolument nécessaire pour enchanter la réalité."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.