Après les accusations de la famille de Charlotte Valandrey, Yann Moix persiste

Après les accusations de la famille de Charlotte Valandrey, Yann Moix persiste
Yann Moix lors du photocall de l'enregistrement de l'émission "On n'est pas couché" à la Villa Domergue de Cannes, le 18 mai 2016.

Yann Moix et la famille de Charlotte Valandrey auraient-ils engagé un violent bras de fer ? C'est tout du moins ce que laisse penser leurs récentes déclarations aux allures de partie de ping-pong. Alors que les proches de la défunte accusaient récemment l'écrivain d'affabulation concernant sa relation avec l'actrice, ce dernier a décidé de monter au créneau pour défendre ses propos via un entretien accordé à Paris Match le mardi 26 juillet 2022.

Il y a quelques jours, Yann Moix réagissait au décès de Charlotte Valandrey en confiant quelques détails de leur brève histoire d'amour dans les colonnes de Paris Match. Mais rapidement, la famille de la défunte actrice assurait cependant que ces déclarations étaient fausses. Aujourd'hui, l'écrivain et chroniqueur a de nouveau choisi Paris Match pour pousser son coup de gueule. "Je ne retirerai pas un mot, une ligne, un point-virgule, une virgule de cet hommage. La complicité que j'ai eue avec elle était d'autant plus profonde, inestimable et précieuse qu'elle a toujours été clandestine. On avait un rapport que personne ne peut comprendre et que personne ne peut nous enlever", a-t-il assuré avec conviction.

"Je demande aux parents de respecter ma douleur"

Bien décidé à mettre les points sur les i, Yann Moix a longuement persisté sur la véracité de sa relation avec l'actrice atteinte du Sida. Aujourd'hui, il peine à faire son deuil et demande à la famille de respecter ce long processus. "J'ai fait pour Charlotte des choses que mes amis les plus proches ne savent pas, n'ont pas à savoir et ne sauront jamais. Je ne m'excuserais pas pour mon article. Que cela plaise ou non aux parents dont la douleur est infiniment respectable. Je leur demande aussi de respecter la mienne. Chacun pleure sa Charlotte. Eux pleurent une Charlotte qu'ils ont mise au monde, moi je pleure une Charlotte qui m'a appris à devenir un homme...", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.