Anne Roumanoff sur le premier confinement : "J'étais presque en burn-out"

Anne Roumanoff sur le premier confinement : "J'étais presque en burn-out"
Anne Roumanoff participe à la cérémonie de remise des prix Les Coups de Coeur de DAPAT 2021 à Paris, le 27 septembre 2021.

Invitée de l'émission Quotidien sur TMC jeudi 21 octobre 2021, l'humoriste a fait de poignantes confidences sur son premier confinement et la manière dont elle l'a vécu. Si elle s'est entièrement donnée dans son association visant à aider les soignants, elle a souffert de surmenage et fait un burn-out.

En mars 2020, alors que la pandémie de Covid touche gravement la France, que le pays est presque paralysé et que l'ensemble du monde de la culture est contraint de s'arrêter, Anne Roumanoff prend les choses à contre-courant. Elle décide alors de créer l'association "Solidarité Soignants", de manière à aider le personnel médical. Sur le plateau de Quotidien, celle qui a dernièrement rejoint l'émission Les Grosses Têtes sur RTL, s'est confiée plus en détail sur cette période difficile pour elle. "Beaucoup d'artistes étaient très dépressifs de ne pas être sur scène, et en fait, moi j'étais à la radio tous les jours et j'ai créé une association, donc j'étais très occupée, avoue-t-elle. Et pendant la première période, j'étais presque en burn-out, parce que l'associatif, c'est très dévorant."

Une artiste continuellement engagée

Malgré un premier confinement éprouvant, Anne Roumanoff, aujourd'hui épanouie dans sa vie, donne de nouveau de son temps lorsque la France est de nouveau confinée. Un investissement qui l'amène alors à se questionner sur son choix de carrière : "Quand j'ai repris les spectacles il y a un an, ça ne m'avait tellement pas manqué (...)." Et de préciser : "Dès que je suis remontée sur scène, j'ai vu que j'aimais ça, encore plus qu'avant."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.